Si l’aspect environnemental est un volet important qu’il faut prendre en compte, plus que jamais dans la fabrication d’un vêtement responsable, il ne faut pas oublier le volet social qui est, tout aussi important ! Tous les acteurs qui interviennent au cours du processus de fabrication doivent se voir offrir des bonnes conditions de travail. 

Année après année, de plus en plus de marques ont été pointées du doigt pour le non-respect des droits des travailleurs, en effet, pour produire toujours plus et à moindre coût, des économies ont été réalisées à un poste qui, souvent est étroitement lié aux travailleurs et à ses conditions de travail. Si les acteurs de la fast fashion arrivent toujours à garder un rythme effréné dans leurs collections tout en maintenant les coûts, c’est malheureusement au détriment des ouvriers qui triment derrière pour assurer ce rythme.

Être responsable à tous les niveaux.

Être responsable, c’est s’engager à différents niveaux, et au-delà de l’aspect environnemental il y a bien d’autres facteurs et acteurs à prendre en compte pour que votre vêtement soit réellement responsable. On oublie très souvent le volet social. Nous parlons sans cesse des alternatives plus écologiques en termes de matériaux avec des fibres plus écologiques, ou alors on parle de circuit court, de relocalisation de la production. Quelle que soit l’entreprise et son secteur d’activité, il est nécessaire pour mener à bien une démarche responsable, de veiller activement aux bonnes conditions de travail des personnes qu’on emploie. 

Créer un vêtement responsable, c’est prendre en considération tous les acteurs au cours de sa fabrication, notamment les travailleurs, le respect de l’environnement, c’est bien, mais le respect de l’homme, c’est tout aussi important. 

Porter un vêtement responsable fabriqué dans le respect de l’homme ou porter un vêtement peu cher issu de la dernière tendance fabriqué dans des conditions insalubres ? Cette question, c’est la question qui revient sans cesse chez certains consommateurs qui développent une conscience éthique.

Par exemple, la personne qui récolte le coton BIO entre directement dans la chaîne de fabrication du vêtement responsable, alors, ce dernier doit se voir offrir des conditions de travail décentes, non ?


Une agriculture bonne pour l’homme

Bio pour biologique ! L’agriculture biologique dans sa globalité est une agriculture qui respecte :

  • Les ressources naturelles (les sols…) ;
  • La biodiversité ;
  • Le bien-être des animaux.

En somme, l’agriculture biologique qu’elle quelle soit est une agriculture qui agit à différents niveaux pour maintenir un mode de production fondé sur les respects de l’environnement et de l’humain grâce à des pratiques qui sont bannies comme l’utilisation d’engrais chimiques.

Et la culture du coton BIO, pourquoi est-elle bonne pour l’homme ?

La culture du coton biologique est issue d’une agriculture biologique, celle-ci est particulièrement bonne pour l’homme et sa santé contrairement (il ne s’expose a aucunes substances douteuses), à certaines cultures qui peuvent être aux antipodes du respect de l’homme et de sols.

  • Bonne pour la santé : aucun produit chimique est utilisé : l’air respiré est sain ;
  • Bonne pour le porte-monnaie du producteur : un petit producteur fera des économies en fabriquant son intrant plutôt que de dépenser des fortunes dans des produits chimiques ;
  • Bonne pour le moral : eh oui, travailler pour produire des fibres biologiques est bon pour le moral, on sait qu’on pratique une activité seine, destiné à fabriquer des produits sains pour le consommateur final : on a ce contrôle sur nos produits sans être soumis à une quelconque pression  ;
  • Bonne pour les travailleurs.

Les acteurs de la chaîne de fabrication d’un vêtement issu de l’agriculture biologique sont également ceux qui fabriquent vos vêtements BIO au sein de notre manufacture, derrière chaque étiquette et chaque vêtement il y a des hommes et des femmes qui sont rémunérés à la hauteur de leur savoir-faire.

Lemahieu est fière d’être une entreprise où la femme a autant d’importance que l’homme, tant dans les effectifs, les rémunérations, que dans les responsabilités.

Une démarche positive pour tous

Nous parlons de plus en plus de la culture du coton biologique qui s’est rapidement imposé dans le cœur des consommateurs laissant de côté la culture conventionnelle très pointée du doigt pour les ravages environnementaux et sociaux qu’elle laisse derrière elle.

Pourquoi ?  Tout simplement, car aujourd’hui le consommateur n’est plus dupe et ne veut plus l’être quant aux conditions de travail parfois indécentes. On ne peut plus accepter aujourd’hui le non-respect des travailleurs. La culture du coton BIO respecte à plusieurs niveaux les travailleurs et il est bon de le faire savoir !

La production du coton BIO donne plus d’opportunités et de ressources aux agriculteurs, c’est une culture qui se veut dans le respect de l’homme et de la nature.

Le coton issu de l’agriculture biologique s’inscrit dans une démarche éthique, il respecte le travailleur et le consommateur en quête de produit respectueux de l’homme.

En tant que fabriquant français pour bon l’homme et bon pour l’environnement, il était nécessaire de nous tourner vers la fabrication d’une gamme de vêtement encore plus juste en intégrant le coton biologique dans nos vêtements.

D’ici à fin 2021100% de nos produits en coton seront en coton biologique.


Écrit par

Ecrire un commentaire