La première production de 3 000 unités, destinées au personnel hospitalier, sera assurée par l’entreprise Lemahieu, située à Saint-André, près de Lille. Pour l’occasion, cette entreprise, qui fabrique habituellement de la lingerie, a relancé ses machines arrêtées en raison de l’épidémie. Dans un second temps, la production sera élargie, notamment grâce à la participation de couturiers volontaires et d’entreprises. Les masques pourront être distribués hors CHU, vendus à prix coûtant ou donnés grâce à du mécénat.

Le modèle et la marque Garridou ont été déposés « afin de limiter le risque de contrefaçons », poursuit le CHU de Lille. Pour autant, l’établissement compte bien mettre la solution Garridou à disposition des tous les hôpitaux de France.

20 minutes
https://www.instagram.com/p/B-AUQhlKrvS/?utm_source=ig_web_copy_link
Écrit par

Ecrire un commentaire