Le plastique est un vrai fléau qui fait des ravages dans nos océans. Chaque année, une quantité effrayante de plastique y est déversée, dégradant l’écosystème de millions d’espèces. 

Pourtant, réduire sa consommation de matières plastiques est à la portée de tous grâce à l’essor de nombreuses alternatives. La première étape consiste à prendre connaissance de tout ce qu’il est possible de faire au quotidien afin de progressivement remplacer ses petites habitudes, par de nouvelles, plastic-free. 

Un exemple concret : plutôt que d’utiliser un gobelet jetable pour le café au bureau, pourquoi ne pas apporter un mug (en verre par exemple) qui pourra être réutilisé tous les jours ? Le petit plus ? La touche de déco grâce aux modèles très sympas présents sur le marché.

Vous souhaitez adopter une attitude plus écologique mais vous ne savez pas par où commencer ? Lemahieu vous propose de parcourir quelques astuces faciles pour chasser peu à peu le plastique de votre vie.

Consommation plastique : quels enjeux ?

Nous cohabitons avec le plastique au quotidien, il est présent dans chaque pièce de notre maison et parfois on ne se rend même plus compte à quel point il nous envahit à chaque moment de notre journée. Quant au recyclage, il existe, mais en faible proportion :  29% de plastique venu des emballages ménagers ont été recyclés en 2019 (source citeo). Et pourtant la production de plastique continue massivement et ce depuis plus de 60 ans … Contrairement à d’autres types de matière, le plastique a une durée de vie très faible, en moins d’un an il devient un déchet. Alors imaginez-vous les dégâts qu’il peut faire sur notre planète et sur ses habitants…

Où sont triés les déchets et qui les tries ?

  • Des enjeux Humains

La France envoie des tonnes de déchets plastiques par cargo vers les pays d’Asie, ces contenants se composent de déchets divers comme les déchets ménagers et d’autres typologies de déchets plastiques. Ces envois font parler d’eux et mettent les pays chargés de leurs tris, dans une position plus que délicate, en effet les déchets s’accumulent à la vitesse grand V laissant un sentiment amer pour ces pays surchargés. Des humains sont derrière ce tri, ils s’exposent à des substances nocives et mettent leur santé en danger dans un environnement très pollué.

Tous ses déchets laissent des traces et un grand inconfort pour les populations, ce sont des décharges qui inondent les villes, face à la quantité de déchets trop importante la seule solution est de les brûler ce qui met des villages et des populations entières dans une situation précaire et un mal-être.

Ce sont donc des populations les plus vulnérables qui doivent faire face à l’augmentation massive des déchets, ces personnes bénéficient d’un faible revenu et survivent avec peu. Ce sont les populations les plus pauvres qui habitent à côté des grands dépôts d’ordures, ils vivent donc de la récupération de déchets et s’exposent à des risques pour survivre.

Ces pays sont lassés d’être la poubelle des pays Occidentaux, ils renvoient maintenant des tonnes de déchets vers leurs expéditeurs,c’est le cas de la Malaisie et des Philippines qui ont renvoyé des tonnes de plastique refusant de les traiter.

“Depuis 2015, plus de 6,9 milliards de tonnes de déchets plastique ont été produites. Environ 9 % ont été recyclés, 12 % ont été incinérés et 79 % ont été accumulés dans des décharges ou dans la nature”. Source : National Geographic.

Les pays du Nord ne sont pas en capacité de traiter leurs déchets, mais s’ils en produisent moins ? Si nous prenons le problème dans ce sens, on pourrait trouver une partie de la solution.  Réduire ses déchets c’est réduire les décharges à ciel ouvert qui sont dangereuses pour l’homme et la planète.

  • Des enjeux animaliers

“1,5 MILLION D’ANIMAUX TUÉS PAR LE PLASTIQUE CHAQUE ANNÉE” : Source Novetic

Le plastique compte parmi ses victimes les animaux marins, ils sont confrontés chaque jour dans leur habitat à des ordures qui se dégradent et forment des petites particules. Ces particules viennent polluer les eaux et contaminent par la suite les espèces, elles sont alors impactées et leur santé est en danger ce qui rend leur reproduction difficile et menace donc les espèces. Certaines espèces sont même piégées dans le plastique, une bien triste réalité.

  • Des enjeux écologiques

Il existe un grand nombre d’objets en plastique qui sont à usage unique, ces objets posent problème car ils sont utilisés parfois une fraction de seconde et finissent aussitôt à la poubelle, ces objets sont les pailles, les cotons de tiges ou encore la vaisselle plastique ! Ces petits objets posent problème car ils échappent au recyclage contrairement à des emballages plus importants et plus enclins à être recyclés qui eux, n’échappent pas aux filets du recyclage.

En résumé, pourquoi réduire le plastique ?

  • Car il est polluant : extraire du pétrole ça pollue ;
  • Car il se dégrade très lentement, c’est bien pour ça qu’on souhaiterait réduire son utilisation;
  • Car il n’est pas toujours recyclable;
  • Car il pollue nos océans et menace tous les êtres qui y vivent paisiblement.

Vers une cuisine 0 plastique 

Le plastique est très présent dans la cuisine, entre les emballages, les bouteilles en plastique et les ustensiles, elle en regorge fortement ! Alors s’il faut commencer par un endroit c’est bien votre cuisine 😊

  1. Adieu les emballages jetables

Les emballages alimentaires regorgent de plastiques entre les produits frais, les yaourts et les bouteilles de boissons en tous genres ça en fait du monde ! Pour remplacer tout ce plastique privilégiez : le verre, le carton et le bois ;

  1. Privilégiez le thé en vrac

Le plastique peut être présent jusqu’à 3 fois sur ce produit: 

1- à travers l’emballage de la boîte, 

2- dans l’emballage des sachets individuels, 

3- dans les sachets de thé eux-mêmes. Oui, oui, ceux qu’on laisse infuser dans sa tasse et dont on boit ensuite le contenu.  Pour toutes ces raisons, il est préférable de consommer du thé en vrac.

  1. Dites non à l’eau en bouteille

Chaque jour, 25 millions de bouteilles plastiques sont jetées en France. Une solution existe pour ne pas participer à ces chiffres : consommer l’eau potable courante, qui est très réglementée en France et ne pose donc pas de risque sanitaire.

Il vous suffit de trouver le contenant à eau qui vous convient : bouteille ou carafe en vers, en grès, gourde, en inox … Et si vous souhaitez filtrer l’eau, les solutions sont nombreuses : carafes et bouteilles filtrantes, filtres pour robinet, filtres pour évier, ou encore charbon actif pour purifier l’eau vous-même. Et si vous êtes avides de nouveauté, pourquoi ne pas envisager les capsules comestibles ?

  1. Dites oui à la vaisselle 0 déchet !

Utilisé chaque jour, ce produit industriel est composé de substances toxiques et est contenu dans un plastique très polluant ! Alors, pour réduire les déchets plastiques optez pour un liquide vaisselle 0 déchet, pour ce faire vous pouvez créer votre propre liquide vaisselle à l’aide de nombreuses recettes présentes sur internet, vous trouverez facilement. Nous vous conseillons également le liquide vaisselle en vrac ou solide. Le savon de Marseille représente une excellente alternative au liquide vaisselle car il a les mêmes vertus, il mousse et lave très bien. De plus, vous pouvez utiliser cet ingrédient pour des recettes de lessive et savons pour les mains par exemple. C’est un  bon investissement pratique, durable et 0 déchets 🙂

  1. On dit non au boîte plastique 

Nous avons tous en cuisine des boîtes pour préparer notre repas pour le travail, pour le goûter des enfants ou pour y placer les restes du dîner pour ranger au frigo. Ces boîtes en plastique peuvent être remplacées par des boîtes plus écologiques, en inox ou en bambou par exemple.

Voici quelques avantages de l’inox : il est stable sous la chaleur, vous ne risquez rien pour votre santé, il est écologique de par sa production moins énergivore que celle d’un autre matériau, il ne retient pas les odeurs ni les bactéries et il est très solide !

  1. Des film alimentaires 0 plastique

Il est important de repenser la façon de conserver ses aliments, souvent riche en plastique. Vous pouvez trouver sur le marché des films lavables en tissu qui viennent remplacer le film plastique très utilisé dans les ménages, vous pouvez également investir dans un film alimentaire ciré. Ce dernier est fabriqué à partir d’un morceau de tissu qui est imperméabilisé avec de la cire d’abeille. On appelle ces emballages « WRAP », ils protègent très bien les aliments.

Et si vous préférez l’aspect pratique du couvercle, sachez, qu’il en existe en silicone, extensibles.
Enfin pour éviter d’emmailloter les sandwich dans du film plastique, on leur préférera des sachets en silicone, hermétiques et qui empêchent votre déjeuner d’être réduit en bouillie.

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive vous pouvez à différents niveaux réduire votre consommation de plastique en cuisine comme pour vos ustensiles : remplacez votre batteur électrique en plastique par un manuel, votre rouleau à pâtisserie par une bouteille en verre, bannissez la vaisselle en plastique pour les enfants, remplacez vos spatules traditionnelles par des spatules en bois.

Dans la salle de bain

Après la cuisine, vient la salle de bain ! Cette pièce de la maison contient à elle seule une quantité très importante de plastique entre les emballages de produits de beauté, les brosses à dents et les produits d’entretien. Mais pas de panique, des alternatives écologiques existent :

  • La brosse à dents : 1400 tonnes de brosse à dents en plastique sont jetées chaque année. Et elles ne sont quasiment jamais recyclables

Alternative : Remplacez votre brosse à dents par une nouvelle biodégradable fabriquée en France ;

  • Remplacez vos cotons démaquillants par des lingettes démaquillantes lavables, si vous voulez aller plus loin vous pouvez supprimer totalement vos produits démaquillant par une alternative simple : l’huile végétale ;
  • Remplacez vos bocaux en plastique par du verre,
  • Remplacez les cotons tiges par des cotons tiges en bambou, réutilisable ou encore en silicone. Il existe également ce qu’on appelle un « oriculi », c’est un bâton généralement en bois qui permet de gratter l’oreille et l’entrée du conduit auditif pour soustraire le surplus de cérumen ;
  • Remplacez même vos rasoirs, pour ce faire utilisez un rasoir en inox plutôt que votre rasoir plastique polluant ;

Petit conseil pour les mamans : aujourd’hui de nombreuses alternatives ont vue le jour comme les couches lavables, les biberons en verre. En plus d’être plus écologique, cette démarche préserve la santé de votre enfant. 

Privilégiez des produits ménagers écologiques

Les produits d’entretien de la maison sont très souvent contenus dans des bouteilles en plastique. Utiliser des produits solides, c’est s’assurer un ménage tout aussi efficace, mais bien respectueux de l’environnement. 

Si vous êtes attirés par le DIY (do it yourself), alors nous vous conseillons grandement de fabriquer vos produits ménagers par vous-mêmes ! Quelques ingrédients suffiront : bicarbonate de soude, savon noir, citron, vinaigre blanc, huiles essentielles … et huile de coude !

Continuer en dehors de la maison

En finir avec le plastique est une démarche qui est accessible à tous, même s’il est plus facile de changer ses habitudes chez soi car nous avons le contrôle il est nécessaire d’appliquer ses démarches à l’extérieur ! 

Pour réduire votre consommation plastique à l’extérieur nous vous proposons des astuces simples :

  • Utilisez votre sac de courses réutilisable pour faire vos achats, il existe aujourd’hui des sacs de légumes réutilisables, des sacs à vrac… ;
  • Apportez votre sac à pain écologique à la boulangerie ;
  • Privilégiez l’achat en vrac ;
  • Ramenez votre propre tasse pour les réunions au travail : cela permet d’éviter l’accumulation de gobelets jetables jetés trop souvent à la poubelle ;
  • Ayez une paire de couverts sur vous pour éviter d’utiliser des couverts en plastique lors de votre pause-déjeuner ;
  • Préciser “sans paille”, si votre café/bar/bistrot préféré n’est pas encore passé aux pailles biodégradables

Pour conclure, voici quelques conseils simples pour s’impliquer dans démarche 0 plastique

  • Privilégiez les emballages recyclables ; le carton par exemple 
  • Réduisez les produits emballés ; privilégiez le vrac
  • Stop les bouteilles plastiques ;
  • Utilisez des sachets réutilisables (écologiques c’est encore mieux) ;
  • Privilégiez la seconde main : c’est éviter d’acheter un produit neuf suremballés ;
  • Initiez-vous au DIY et créez vous-même vos produits d’entretien du quotidien comme votre lessive et vos produits cosmétiques.

….

Changer ses habitudes peut s’avérer compliqué, on peut avoir l’impression que nos actions ne changeront rien, pourtant, chaque action compte, et c’est en les mettant bout à bout que l’impact est visible.  Les mentalités évoluent et cette prise de conscience collective est reflétée par le marché qui s’est adapté et propose de plus en plus d’alternatives eco-friendly. Alors nous vous conseillons de ne pas vouloir en faire trop de suite, éliminer le plastique du jour au lendemain est une utopie, nous espérons grâce à nos conseils vous aider à trouver des alternatives qui vous donnent envie de passer le cap.

Certes il y a du travail, mais c’est tous ensemble que nous construirons le monde de demain. Alors, par quoi commencerez-vous ?

Écrit par

Ecrire un commentaire