Envie de poursuivre votre démarche éco-responsable ? Cela passe aussi par la salle de bain et plus particulièrement par la cosmétique. Celle-ci peut être responsable, bio et éthique. Mais comment ? En choisissant la bonne marque, les bons produits, les bons soins, avec les bons ingrédients, en étant vigilant au packaging utilisé et en privilégiant les produits et soins made in france, bio, vegan et cruelty free par exemple. Prêt à bousculer votre routine beauté ?

Règles n°1 : On analyse la composition du cosmétique

Il est important de bien choisir sa marque de cosmétique. En effet, il ne faut pas mettre tout et n’importe quoi sur sa peau au risque d’avoir des réactions cutanées pas très agréables. La peau est fragile et se doit d’être respectée au maximum. Pour cela, il est important d’effectuer une analyse de la composition d’un produit ou d’un soin avant de l’acheter. Les ingrédients utilisés par la marque traduisent de la qualité du produit et de son respect de notre peau. Mais pas que ! Les ingrédients utilisés peuvent aussi polluer la planète.

Il est donc essentiel de décoder les étiquettes au dos de votre produit ou soin cosmétique afin d’identifier ce qu’il se trouve à l’intérieur. Ce n’est pas toujours évident, Ils sont souvent classés par ordre d’importance dans la formule de ce dernier, et cela selon la nomenclature INCI (International Nomenclature of Cosmetics Ingredients). Pour se simplifier la tâche, on regarde généralement les 5 premiers ingrédients qui sont les plus importants dans la composition dans votre produit ou votre soin.

Pour faire simple : les ingrédients en anglais sont souvent des substances chimiques et les ingrédients en latin sont des produits naturels. Souvent, ce sont des noms de plantes comme par exemple l’Aloe Vera, la Camomille ou l’avocat. Lorsque ces produits sont issus de l’agriculture biologique, c’est indiqué avec la pastille bio. Enfin, lorsque l’on parle de cosmétique naturel, le pourcentage d’ingrédients naturels doit être supérieur à 85%.

Règle n°2 : On identifie les logos et labels

Lorsque l’on cherche une marque de cosmétique, on se retrouve face à un panel très étendu de marque. Il est alors difficile de choisir le BON produit. Bien qu’analyser la composition et donc les ingrédients du cosmétique permet de faire une sélection, il faut aussi savoir identifier les labels et les logos.

On retrouve des petits dessins apposés sur le packaging du cosmétique.

Les cosmétiques bio

On connait pour les cosmétiques et soins bio les labels Cosmebio, Natrue ou encore Nature et progrès. Il y a aussi le label Cosmos ou Ecocert. Ce sont des labels qui fournissent un cahier des charges précis que le produit cosmétique doit respecter à la lettre. Tout est alors passés au crible et certains produits comme les parabènes, les parfums ou colorants sont interdits par exemple pour la mention Nature et progrès. C’est une mention assez exigeante qui analyse les échanges équitables, le financement social et éthique, l’activité à taille humaine ou même les circuits courts de la marque.

 Par exemple, pour le label Ecocert, on contrôle et on garantit le respect de l’environnement tout au long de la chaine de production. Ce label a pour obligation de veiller à ce qu’au minimum 95% des ingrédients soient naturels ou d’origine naturelle. Pour les cosmétiques, il existe le label Ecocert cosmétique biologique et le label Ecocert cosmétique écologique. Le biologique est identique au label Ecocert mais minimum 10% de la totalité des ingrédients doit être issus de l’agriculture biologique et avoir la mention bio. Pour celui mentionné écologique, il présente une obligation de 5% concernant les ingrédients issus de l’agriculture biologique. Par ailleurs, seuls minimum 50% de ses ingrédients doivent provenir de l’agriculture biologique et avoir la mention bio.

 Les cosmétiques éthiques

Il existe aussi des labels concernant l’éthique du produit cosmétique et de la marque. Parmi ceux-ci, on retrouve les labels Vegan mais aussi les labels Cruelty free. Ces deux types de labels contrôlent l’absence de tests sur les animaux et l’absence d’ingrédients d’origine animale par la marque.

Il est interdit depuis 2013 de réaliser des tests cosmétiques sur les animaux en Europe. De ce fait, les labels comme Vegan Society, Vegan Approved, Vegan Awareness Foundation, ou Vegecert Vegan garantissent l’absence de tests sur les animaux et l’absence de chaire, d’ingrédients dans le produit et dans le packaging, d’origine animale.

Les labels cruelty free de la Peta permettent eux aussi de garantir l’absence de tests sur les animaux mais aussi l’absence de chair animale, d’ingrédients d’origine animale dans le produit et dans l’emballage et enfin, ils contrôlent l’absence de tests sur animaux sur les marchés étrangers.

Il existe d’autres labels sur le sujet comme le label Cruelty Free International (Leaping Bunny), le label Choose Cruelty Free, le label Cruelty Free Cosmetics ou encore le label One Voice.

Règle n°3 : on adopte les bons gestes dans sa salle de bain

Acheter des produits et soins éco-responsables, bio et surtout respectueux de notre planète et de notre peau ne suffit pas. Il est important d’être attentif au conditionnement de ces cosmétiques et au choix de leur emballage.

On privilégie alors les cosmétiques qui ne possèdent pas d’emballage, les produits éco-responsables. C’est bien mieux pour la planète car cela génère moins de déchets. Si votre produit ne peut pas être sans conditionnement, on opte alors pour un emballage éco-responsable. Cela signifie que l’emballage est fait à partir de matériaux recyclés et que ce dernier peut être recyclé à nouveau. Il existe aujourd’hui de nouveaux types d’emballages, qui sont alors rechargeables. Vous pouvez les ramener au magasin ou acheter une recharge sur le site de la marque, qui se glissera facilement dans le contenant prévus à cet effet.

Aussi, il est possible de recycler les contenants en réalisant quelques DIY (Do It Yourself). Donnez une seconde vie à vos contenants, la planète vous remerciera, et en plus ça vous occupera !

Enfin, il est important, pour la cosmétique, d’acheter que ce qui est nécessaire. En effet, les dates de péremptions sont importantes sur ce genre de produit. Nous nous les appliquons sur des zones sensibles de notre corps et il ne faut pas les négliger. On identifie nos besoins et on achète en conséquence.

Suivre une démarche responsable ne passe pas que dans les vêtements, c’est un réel mode de vie. Même si consommer des produits locaux fabriqués à partir de matériaux propres et contrôlés comme notre gamme de vêtements biosourcés Achel Ressource, est un début dans votre transition, il est important de convertir sa salle de bain aussi. Et cela, en faisant le choix des produits qualitatifs, éco-responsables et conçus avec des ingrédients respectueux de l’Homme et de la planète.

Écrit par

Ecrire un commentaire