S’il y a bien un de nos basiques qui laisse derrière lui une grande histoire, c’est notre marinière ! Ce pull rayé qu’on emprunte au monde marin a bien des choses à nous raconter. Véritable pièce phare de nos dressings, ce tricot aux rayures tantôt bleues, tantôt blanches aux lignes inimitables ne cesse de convaincre les générations. Une marinière pour des week-ends à la mer ou sur un bâteau, une marinière pour des balades à la campagne, une marinière avec un petit jean brut… Il y a mille façons de la porter ! L’habit favoris du marin est désormais une pièce indispensable de notre collection de haut.

D’un uniforme à une pièce de ville : un long chemin de parcouru pour ce tricot rayé. Aujourd’hui, on vous la raconte dans cet article. 🚢⚓

L’historique de la marinière

La marinière ce n’était pas gagné au départ ! Pas gagné pour conquérir le cœur des Français. A l’origine, la marinière n’était pas l’uniforme du marin comme on pourrait le prétendre. En effet, ce vêtement était peu convoité et mal perçu jusqu’au XVIIIe. On pouvait la voir portée par les prostitués ou les prisonniers. Ce n’est qu’un siècle plus tard que la marinière change de facette et de milieu pour intégrer le vestiaire de la marine de France.

Rentrée historiquement dans l’histoire de la mode grâce à une célèbre personnalité nommée Coco Chanel début des années 1900, celle-ci doit son inspiration à un univers loin des strass et paillettes de la haute-couture ! La marinière est avant tout la tenue de travail des marins. C’est leur uniforme officiel mentionné tel quel dans le décret du 27 mars 1858 qui reprend la liste des uniformes traditionnels.

Les marins appréciaient le tricot. Initialement de couleur blanche pour les russes, il était difficile de les différencier. C’est de là qu’est née l’idée de la faire plus foncée. Ce tricot est devenu pour tous les marins du monde l’uniforme type. C’était un peu leur marque de fabrication. La marinière s’est alors, très vite rependue dans la marine.

Le décret dont on vous parlait plus haut décrit cette pièce comme « le tricot bleu de service courant », une tenue qui distingue la marine française et devient un emblème porté avec fierté.

Ce décret bouleverse les codes : les matelots doivent désormais se présenter en uniforme. Nouveauté pour eux, car initialement seul les officiers et les gradés le portait.

UN MOTIF PRECIS ET CONVENTIONNEL

Cela pourrait être de simples rayures, mais non elles sont loin d’être choisies par hasard ! On défini leur fabrication et la technique de tissage utilisées, selon des critères précis :

  • 21 rayures blanches larges de 20 millimètres 
  • 20 ou 21 rayures bleues indigo larges de 10 millimètres sur le torse et le dos
  • 15 rayures blanches 
  • 14 voir 15 rayures bleues sur les manches

Ces chiffres ne se sont pas déterminés au hasard, ils dépendent de l’endroit de la coupe sur le tricot ! On ne rigole pas avec la fabrication de la marinière, c’est un uniforme officiel de la marine nationale fabriqué avec des normes. La forme, la coupe et les rayures sont précisées et ont toutes leurs importances. Le marin doit être bien dans son uniforme pour naviguer et faire habilement des manœuvres.

  • Une coupe à la bonne longueur : plutôt longue pour rentrer dans le pantalon sa petite marinière ;
  • Près du corps ;
  • Sans couture : pour ne pas se prendre dans les cordages ;

Tout est étudié pour faciliter les voyages des marins, c’est une pièce emblématique qui va même jusqu’à répondre à une fonction tout autre que l’habillement : la marinière pour repère. Le célèbre tricot rayé aidait l’équipage à repérer un homme qui pouvait être tombé à l’eau. Alors, on remercie la marinière et sa sublime rayure qui, aujourd’hui encore son un signe très distinctif.

La marinière : un nouveau souffle après la guerre Mondiale.

Le style à la Française

Devenue un symbole de liberté après la guerre, la marinière est sublimée par la créatrice de mode Coco Chanel qui l’introduit dans le vestiaire féminin comme une pièce à part entière. La marinière n’est plus un équipement de travail masculin, c’est une pièce iconique féminine !

On décline la marinière de différentes façons. Les créateurs s’amusent à jouer avec les cols, les matières, les couleurs pour faire du tricot marin traditionnel une réelle pièce mode. Pari gagné, elle traverse les âges. Un après-guerre synonyme de liberté : congés payés, activités à la mer, et surtout : vacances… Mais pas n’importe lesquelles : vacances à la mer. La marinière devient très vite la pièce maitresse des balades en bord de mer.

Les Français n’ont pas fini d’entendre parler de cette pièce, d’autres célébrités prenne le relai un siècle plus tard. Bon nombre de créateur se l’approprie mais c’est Jean-Paul Gaultier qui s’attaquera divinement à ce vêtement. Il va en faire son emblème et va hisser la marinière en haut des podiums  ! Les femmes modernes l’incarnent parfaitement et la haute couture va donner au prêt-à-porter l’idée de développer cette marinière pour tous.

UN STYLE MARIN QUI S’IMPOSE

Beaucoup de personnalités fortes de l’époque se l’accaparent comme Brigitte Bardot. Pour la petite histoire, la marinière fait son apparition dans le film « Le Mépris » en 1963, où la jolie Brigitte Bardot est sublimement mise en valeur dans cette pièce iconique. La marinière devient alors le vêtement culte du film. Ensuite, Yves Saint Laurent décide à son tour de la travailler sous forme de robe pailletée. La marinière fait son premier défilé en 1966.

De 1960 à 1980 : la marinière défile sur les podiums grâce aux créateurs qui voient en cette pièce, un maillot à fort potentiel. Le pull rayé intègre la collection de haute couture et fait son entrée sur le podium. Il s’impose partout et se décline même en style plus urbain. En caraco, en blouse ou en chemise, la rayure fait fureur. De plus, elle détient un avantage qui n’est pas des moindres : elle se porte avec tout et est adaptée tant aux hommes qu’aux femmes : tient donc comme nombreux de nos basiques… 😉

Une marinière peut se porter avec :

  • Un jean brut et un petit ciré ;
  • Une bas en jean ;
  • Un pantalon mode et une paire de baskets ;
  • Un pantalon de costume pour une journée au bureau ;
  • Une veste blazer ; 

En version décontractée, en vacances ou habillée : la marinière est toujours un bon choix. Bref, la marinière est inspirante et continue d’inspirer les créateurs grâce à son histoire.

De la marine nationale au maillot de tous les jours, ce tricot rayé n’a pas fini de séduire les Français. La marinière se transmet de génération en génération  !

La véritable marinière made in France

La fabrication de cette pièce emblématique requiert un réel savoir-faire. En tant qu’entreprise du patrimoine vivant, Lemahieu se distingue par son savoir-faire d’excellence historique qui lui permet de fabriquer des pièces 100% françaises.

La marinière est LE symbole de notre savoir-faire français. Nous la fabriquons et la maitrisons selon les règles de l’art et avec le plus haut niveau de qualité ! Notre marinière est un produit authentique qui illustre bien notre amour pour la fabrication française et son histoire.

Notre marinière à manches longues est intemporelle. C’est le vêtement incontournable qui fait partie de nos basiques les plus appréciés. Avec son fond marine et ses rayures blanches, elle est facile à assortir et pour toutes les occasions. 

Notre marinière est unisexe, c’est un grand classique qu’on aime ressortir, à tout moment aussi bien chez l’homme que la femme ! Durable et robuste, notre marinière de fabrication française vous accompagnera dans le temps.

Il ne reste plus qu’à choisir la couleur, plutôt fond marine ou fond blanc ? Ou bien les deux pour se l’échanger avec son partenaire ? 😉 La marinière doit à tout prix s’ajouter à votre collection de vêtements ou même sous-vêtements basiques !

Découvrez nos basiques mariniers :

  • Ou en sous-vêtements : les culottes marinières ;

Cet article a été fabriqué chez nous, à Saint-André-lez-Lille !

Dessiné + tricoté + découpé + confectionné + contrôlé + expédié depuis nos propres ateliers en France labélisés Entreprise du Patrimoine Vivant.


PORTEZ DU SENS DANS LE BON SENS

Retrouvez ces pièces sur notre e-boutique directe fabricant. Inscrivez-vous à la newsletter et profitez d’une réduction de 10€. La livraison est toujours offerte dès 50€ et le retrait gratuit depuis nos ateliers de Saint-André-lez-Lille.

Écrit par

Ecrire un commentaire