Depuis quelques années maintenant, les voyageurs envisagent de plus en plus, l’écotourisme, le tourisme durable ou encore le tourisme vert . De plus en plus soucieux de leurs impacts sur l’environnement, les touristes souhaitent s’orienter vers un mode de voyage plus responsable et plus respectueux des terres locales. D’autant plus qu’en 20 ans, le nombre de voyageurs dans le monde a doublé. Celui-ci est passé de 700 millions à plus de 1,4 milliards selon l’organisation mondiale du tourisme. Cette hausse de tourisme peut alors avoir des conséquences inévitables pour notre planète. Voilà pourquoi, il est temps d’en changer et de partir à la découverte de site naturel.

En quoi consiste l’écotourisme ?

Bien que le terme écotourisme soit employé depuis une quarantaine d’année, l’écotourisme a été défini en 1992 par la Société internationale d’écotourisme. Il est défini comme « une forme de voyage responsable et durable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l’environnement et au bien-être des populations locales ». Par définition, l’écotourisme est une forme de tourisme, aussi appelé tourisme vert ou tourisme durable, qui consiste à adapter ses voyages dans le but de préserver la nature, sa biodiversité et les ressources culturelles d’une zone naturelle et ce, à long terme. C’est un moyen de voyager tout en respectant les projets en lien avec le développement durable.

L’écotourisme ou tourisme vert, est une branche du tourisme durable. L’écotourisme est axé sur la découverte des écosystèmes. Il implique la participation des populations et des voyageurs à la sauvegarde de cette biodiversité. En clair, on qualifie l’écotourisme, comme des voyages plus adaptés et plus respectueux pour préserver nos magnifiques terres.

Le tourisme, un impact sur notre Terre et sur ses habitants

Comme évoqué précédemment, le tourisme est en hausse et le nombre de touristes internationaux atteindra même les 1,8 milliards d’ici 2030. Ce brassement de personnes a forcément un impact sur les pays visités et ses locaux puisqu’il engendre la saturation des sites touristiques. D’ailleurs, c’est ce qu’on appelle le Surtourisme, ou l‘Overtourisme pour le faire à l’américaine…

Pour la faire rapide, l’accroissement de personnes dans les villes peut être une menace pour le patrimoine culturel. Qui dit plus de personnes, dit plus de dégradations du lieu touristique. Des quotas sont instaurés pour protéger le patrimoine culturel, mais cela ne semble pas suffire. Avec la multiplication de personnes dans les rues, la vie locale est aussi impactée tout comme ses communautés. Les plages sont bondées, les transports saturés et tout cela sans lésiner les nuisances sonores.

Mais le tourisme peut aussi avoir un impact positif

Sinon, au-delà des répercussions négatives sur les populations locales, le surtourisme exerce inévitablement des pressions sur l’environnement. Autant d’impacts sur les pays comme la surconsommation des ressources naturelles, altération de la nature, augmentation de la production des déchets, pollution de l’air, de l’eau et des sols, destruction des écosystèmes et disparition de la biodiversité… Autant d’alarmes qui retentissent et qui nous invitent, en plus de mieux consommer au quotidien, de voyager plus responsablement.

Depuis plus de 15 ans, le pays du Costa Rica, situé au Sud de l’Amérique centrale, est devenu la référence mondiale des destinations de l’écotourisme. Le Costa Rica est un pays riche en nature : vie sauvage, communautés autochtones ou encore patrimoine riche. Autant d’atouts et de richesses que les visiteurs et scientifiques plébiscitent.

Quels en sont les avantages de l’écotourisme ?  

Pour continuer, comme on le sait, le tourisme est à l’origine de 5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre d’après le ministère de la transition écologique. Il est donc temps de passer à un mode de voyage plus respectueux comme l’ecotourisme.

L’écotourisme cherche à mettre en lumière et à valoriser les zones naturelles et locales ou même certain site culturel classé en danger. L’ecotourisme ou tourisme durable est une manière de voyager qui permet de protéger l’environnement. Conscient de notre impact, on va alors tout mettre en œuvre pour minimiser notre impact physique, social et comportemental et on sera attentif à notre consommation. On privilégiera les produits locaux afin de contribuer à l’économie locale et on préservera la faune et la flore. Une action solidaire pour protéger notre milieu naturel qu’est la Terre.

L’écotourisme est une réelle prise de conscience concernant les enjeux culturels et environnementaux des sites visités. C’est une attitude à adopter, une sensibilisation à transmettre. Ce sont des actes à mettre en place. Par exemple, on évitera de pratiquer des activités et des sorties dites « attrape touriste » qui le plus souvent, ont des pratiques peu éthiques. L’attroupement de touristes peut abimer les lieux.

Les autres formes de tourisme responsable

Pour rappel, l’écotourisme ou tourisme durable est une forme de tourisme qui vise à découvrir, dans le respect de l’environnement et de l’écosystème, la faune et la flore du lieu visité. C’est bien cette caractéristique qui différencie l’écotourisme du tourisme d’aventure ou du tourisme de nature.

Le tourisme d’aventure

Il s’agit d’une activité pratiquée en plein air, dans un endroit souvent sauvage ou inhabituel, qui consiste à associer sport, aventure et voyage. Très souvent, cela suggère un effort physique comme le rafting ou le kayak. Des vacances sportives pour découvrir de superbes destinations, quoi de mieux ? Prenez soin de réserver dans une agence de voyages prenant en compte le développement durable dans ces projets de voyage. D’ailleurs, en France, on peut facilement pratiquer ce type de tourisme durable grâce aux paysages que nous offre notre belle destination.

Le tourisme de nature

Ce type de tourisme a un seul objectif : observer, apprécier et respecter la nature. Par ce type de tourisme, on découvre la faune et la flore que l’on croise sur le chemin. Ici, la notion de développement durable est au centre des préoccupations. Prenez quelques jours pour redécouvrir la France ou tout autre destination riche.

Aujourd’hui, la préservation de l’environnement et le développement durable est au cœur de nos préoccupations. En effet, nous souhaitons consommer mieux, mais cela peut aussi passer par le voyage. Il est possible de voyager vert. Le but : limiter le tourisme de masse en pratiquant l’écotourisme et en choisissant les bonnes destinations. Pour le conclure, le secteur de l’écotourisme affiche une croissance annuelle comprise entre 20 et 34% depuis une vingtaine d’années. Certaine agence de voyages commence à s’intéresser à l’écotourisme. Plus d’excuse pour partir à la découverte de destinations 100% green et pourquoi pas 100% made in France..


PORTEZ DU SENS DANS LE BON SENS

Retrouvez ces pièces sur notre e-boutique directe fabricant. Inscrivez-vous à la newsletter et profitez d’une réduction de 10€. La livraison est toujours offerte dès 50€ et le retrait gratuit depuis nos ateliers de Saint-André-lez-Lille.

Écrit par

Ecrire un commentaire