Derrière chacun des vêtements que nous fabriquons dans nos ateliers de Saint-André-lez-Lille en France, il y a des femmes et des hommes, passionnés par leur métier. Tous ont une histoire que nous vous partageons dans notre série de Portraits. Au tour de Colette, aujourd’hui opératrice de coupe chez Lemahieu.

les débuts

A 62 ans, Colette a toujours travaillé dans la couture et la confection. Elle a commencé à l’âge de 16 ans, comme empièceuse en confection chez Yolène Gefadi. Puis elle devient chef de coupe à Tourcoing (4 tables de coupe et une coupe automatique Gerber). De 1998 à 2000, elle monte sa propre société de confection : Ets Rathana Confection, avec 20 salariés. Elle devient ensuite gérante de la « SARL Création 2000 » de 2000 à 2012 avec 37 salariés.

Son arrivée chez Lemahieu

En 2019, elle postule chez Lemahieu. Elle est embauchée à l’atelier de confection, puis elle passe à l’atelier coupe en septembre 2019. Colette est une lève-tôt alors ses horaires lui conviennent bien (de 5h à 13h) !

Chez Lemahieu, Loïc et Martin sont à l’écoute et je peux donner mon avis.

Colette – Opératrice de coupe chez Lemahieu

En quoi consiste son travail ?

Colette a pour rôle de couper manuellement des pièces particulières qui ne passent pas par la coupe automatique Vector. Par exemple, les ceintures de caleçons, certains goussets de boxers, les fonds de protection des culottes menstruelles, dentelles toutes confondues, etc…

Il lui arrive de recouper des pièces tricotées en tubulaire et de les remettre dans la chaine de production standard. Nos matières sont précieuses (coton bio, coton peigné, laine et soie, laine mérinos, etc…) et ainsi il n’y a pas de gâche inutile. Plusieurs paires de ciseaux (elle en a 5 !), une scie à ruban et un gant de maille, composent ses outils de travail.

Ce qui me plait dans la confection, c’est la naissance du produit. Au départ simple bout de tissu qui devient, au fil des étapes, un produit fini », et la fierté du résultat !

Colette – Opératrice de coupe chez Lemahieu.

Elle passe ses week-end et ses temps de repos à coudre pour sa famille, ses amis et autres. Tout en sur mesure, la naissance d’un produit peut venir d’une simple photo ! De la robe de marié aux lingettes lavables, des bavoirs aux costumes de princesse. Elle sait même tricoter !

Lors du premier confinement, Colette a participé à l’incroyable élan de solidarité des Masques en Nord avec la coupe à la main des filtres pour les masques. Alors, pour conclure le portrait de Colette, nous pouvons dire que cette dame au gant de fer a un cœur en or ! 😊

Écrit par

Ecrire un commentaire