Le mouvement de la slow fashion est une alternative face aux enseignes de la fast fashion, qui tendent vers une consommation excessive. La définition de la slow fashion se résume à produire des collections de vêtements plus durables à petite échelle donc moins de produits et plus éthique. Quels sont donc les engagements de la slow fashion ? Elle privilégie la qualité des matières à la quantité des vêtements et accessoires, puis elle souhaite le retour des savoir-faire traditionnels. Enfin, assurer des bonnes conditions de travail sur toute la chaîne de production. Vous consommateurs, vous posez-vous les bonnes questions avant d’acheter un vêtement : besoin réel ou achat impulsif ? Il est inutile d’acheter une pièce à la mode si ce n’est pour la porter qu’une ou deux fois, pas très éthique. Des solutions simples existent pour lutter contre la fast fashion. Devenir un consommateur responsable et raisonné se fait pas à pas. Et si vous améliorez votre façon de voir la mode ?

Quels sont les conseils pour passer à la slow fashion ?

1. Apprécier ce que vous avez déjà dans votre dressing

Avant de prévoir une virée shopping avec vos amis, demandez-vous ce que vous possédez déjà comme articles, ça serait dommage d’avoir en 3 exemplaires le même top rouge.

Chez vous, entre copines, rapportez chacune quelques pièces de votre dressing, des accessoires et amusez-vous à créer des lookbooks.  A plusieurs, on s’amuse plus et on se motive ensemble à comprendre les enjeux pour tendre vers une mode éthique.

Quel est l’avantage de cette activité mode ? Une économie sur le porte-monnaie. Puis l’acquisition de nouvelles tenues sans avoir mis un pied dans une boutique. Enfin pour exploiter votre créativité.

2. L’upcycling, toujours à la pointe de la mode

 Adieu le flambant neuf, bonjour le flambant vieux ! 

a lancé le couturier Jean Paul Gaultier, lors de son dernier défilé de mode Haute Couture en janvier dernier.

Mais connaissez-vous la définition du terme anglo-saxon de l’upcycling ? Fini les vêtements jetés à la poubelle, avec le upcycling, il suffit de réutiliser d’anciens tissus pour redonner un coup d’éclat à vos anciens vêtements. Le styliste a voulu mettre l’upcycling au cœur de la fabrication de sa collection.

J’ai récupéré toutes mes anciennes collections, tout ce que j’ai chiné en voyages et aux puces, pour en faire des confettis et les réutiliser .

Le couturier Jean Paul Gaultier

Vous manquez d’imagination pour vous lancer ? Grâce aux tutos vidéos sur internet, vous participerez à la réduction du gaspillage tout en façonnant de nouvelles créations. Jetez un coup d’œil sur le site un trésor dans mon placard crée par Laurie, créatrice textile spécialisée en upcycling. C’est intéressant de se documenter et de comprendre avant tout, aujourd’hui nous avons l’accès facile à pleins d’informations il faut en profiter. Regardez des vidéos, échangez avec les autres, partagez ! Vous êtes acteur aujourd’hui : consommateurs mais acteurs !

3. Favoriser la mode locale

La mode française détient entre ses mains un savoir-faire qui fait rougir la concurrence étrangère. Afin de comprendre toutes les ficelles du métier d’artisan : les marques éthiques se confient sur leurs origines, un storytelling qu’ils préparent en amont afin de montrer les coulisses de leur production locale ainsi que leurs conditions de travail. Ici, il n’y a pas de triche avec les consommateurs, seulement de l’authenticité et une transparence à toute épreuve. Vous êtes le dernier maillon de la chaîne où votre rôle est de transmettre ce savoir-faire afin de valoriser ce patrimoine français. 

Privilégiez des marques éthiques qui ne proposent pas différentes collection par an mais qui utilisent des matières de fabrication de qualité pour leurs produits, pour une consommation plus durable et vers la slow fashion.

4. Acheter en seconde main

Changeons les règles de la mode, de la fast fashion et surtout de notre consommation ! Emmaüs, friperie, vide dressing, brocante n’ont jamais été aussi prisés depuis l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh en 2013 ! L’achat en seconde main vers une mode toujours plus éthique a le vent en poupe depuis quelques années. On assiste à une économie circulaire qui tend vers le zéro déchet, ce qui permet de favoriser le réemploi. Un acte citoyen pour une économie plus respectueuse dans le monde et vers une slow fashion. Des pièces toujours style qui auraient pu être jetées aux oubliettes mais un vent de renouveau souffle sur la sphère de la mode. Aujourd’hui, vous pouvez dénicher la perle rare à un prix abordable. Vous contribuerez à diminuer la production de vêtements et les collections par an.

5. Participer à une nouvelle forme de vide dressing

Adoptez une démarche de slow fashion avec le service Swap (échange en anglais). Ce concept permet de renouveler sa garde-robe en adoptant une nouvelle façon de consommer. Il y a plusieurs façons d’adhérer à la slow fashion, Slow fashion au delà de sa definition, c’est aussi comprendre comment y participer en tant que consommateurs. Vous allez vite oublier la fast fashion !

Greendypact c’est une boutique, installée depuis peu à Lille en France, où on a le pouvoir d’échanger ses vêtements. Les vêtements ne sont ni à vendre, ni à acheter. Le principe c’est de ramener les vêtements que vous souhaitez échanger contre des autres. Comment on procède ? A l’aide d’un pass acheté au préalable, il vous permet d’accéder à la boutique. 

Vous vous engagez dans une mode circulaire tout en vous faisant plaisir avec des pièces tendances et durables avec style, consommer mieux c’est se faire plaisir aussi.

La box swap imaginée par La penderie partagée du blog Un trésor dans mon placard est une box de vêtements, qui vous permet d’acheter à prix abordable des vêtements de la boutique. Vous pouvez commander les box de façon ponctuelle. Le petit plus ? Une offre à distance où l’échange des vêtements se fait par Skype.

6. Louer des vêtements pour des occasions spéciales

Avez-vous déjà fait un inventaire de votre dressing ? Enseveli sous une tonne de vêtements, vous avez oublié l’existence de cette longue robe en mousseline, porté une seule fois au mariage de votre cousine. La location de vêtements pour des grands événements est une solution éco responsable. Accessible pour tous les portemonnaies, vous pouvez renouveler votre dressing sans acheter, un gain de place considérable tout en continuant votre consommation de vêtements. Entre autres, les cachotières, situés à Euratechnologies (cet incubateur de startups) à Roubaix proposent des tenues à louer pour toutes grandes occasions et de toutes marques. Et si vous changiez vos habitudes ? Celle de consommer la mode de manière individuelle.

Écrit par

Ecrire un commentaire