À ce jour, il est difficile d’y voir clair dans toutes les variétés des matières textiles ! Il y en a
tellement, on entend de tout sans pour autant comprendre.
L’univers du textile évolue sans cesse pour s’adapter aux changements des modes de
consommation. Si la dimension éco-responsable et éthique vous intéresse, il peut être parfois
compliqué de trouver toutes les informations, et d’en saisir tous les termes techniques de ce
monde.
Fini de vous tracasser à chercher les infos simples qui paraissent introuvables, Lemahieu
vous guide sur le sujet d’un textile éco-responsable et comment les identifier !

Savoir identifier les matières écologiques.

Pour qu’un vêtement réponde aux critères d’éco-responsabilité il doit respecter l’environnement et les animaux lors de sa production. Pour mieux comprendre l’origine des matières des vêtements qui vous font de l’œil, veillez à bien lire les étiquettes de composition, à vous renseigner sur la provenance du tissu, sa transformation et enfin n’hésitez pas à poser des questions pour demander les certifications qui justifient que ce soit écrit « bio » ou « recyclé » par exemple. Vous êtes en droit de savoir ce que certaines marques de mode veulent dissimuler 😉


Repérer le lieu de fabrication : Pour que le vêtement mérite sa place sur le podium des vêtements éco-responsables et qu’il respecte les normes du développement durable, il doit être fabriqué dans des conditions sociales acceptables. Le pays de fabrication peut être en effet révélateur de conditions de travail dramatiques pour les employés qui créent les vêtements de la fast fashion. Depuis l’effondrement de l’usine Rana Plaza au Bangladesh, les langues se délient face aux coulisses si tristes de la fabrication des vêtements.
Quelques changements sont observés dans des pays où il existe des usines de production de vêtements qui ont des pratiques sociales et responsables austère ; les labels ont vocation à contrôler ces pratiques pour une totale transparence. Pour vous aider, voici quelques pays de fabrication aux conditions sociales favorables et d’autres aux conditions sociales moins fiables.

Fiables : France, Espagne, Italie et Portugal.

Moins fiables : Turquie, Bulgarie, Chine, Cambodge, Indonésie, Inde, Ethiopie,
Turquie.

Savoir repérer les labels fiables vous aidera dans la quête de votre recherche vers des vêtements éco-responsables :

● Labels bien-être animal : PETA-Approved VEGAN – RDS et RWS ;
● Labels sociaux : Fair trade – WFTP – Fair Wear Foundation – SA Boco
● Labels environnementaux : Global organic textile standard (GOTS) – OekoText – Eco
Cert et OCS 100.
● Labels fabrication française : origine France garantie.


Certains labels inscrit sur les vêtements peuvent être trompeurs, comme celui qui indique du made in France. Tous ne se valent pas, notamment pour le coton : par exemple, un label nommé « Better Cotton Initiative » prononce des recommandations sur la culture de cette fibre naturelle, cependant il n’effectue aucun contrôle ! Comment donc s’assurer qu’un vêtement labellisé BCO soit vraiment éco-responsable ?

À l’inverse le label GOTS, très contrôlé et indépendant certifie bel et bien des vêtements avec 95% de coton biologique, nous sommes fiers de notre coton bio labellisé GOTS présent dans notre collection de vêtements biosourcés.

Les matières éthiques et éco-responsables à choisir dans la mode :


Matières Naturelles végétales : Le Lin, chanvre biologique, jute, liège, Ramie et le coton biologique ;
Matières naturelles animales : La laine certifiée RWS, la laine biologique, le cuir végétal ;
Les matières synthétiques et artificielles : Le tencel, le lyocell,le pinatex (alternative végétale au cuir fabriqué à partir de feuilles d’ananas),le cupro, le modal ;
● Les matières recyclées : L’éconyl, le polyester recyclé, le coton et la laine recyclée.

Les matières éco-responsables les plus adoptées 


Le tencel, cette nouvelle matière ultra tendance fait chavirer le cœur d’amateurs de textile éco-responsable : Cette matière mode est issue de la pulpe de bois et nécessite beaucoup moins d’eau que la culture du coton, c’est donc beaucoup plus écologique. Même le bois provient de forêts gérées de façon durable : un très bon point pour l’écologie et pour une mode meilleure .
Adopter un vêtement en tencel c’est un geste en faveur du développement durable : résistants, biodégradables le tout avec un aspect soyeux.
Le coton bio pour dire aurevoir aux pesticides/insecticides, le coton bio est notre petit chouchou pour des vêtements responsables.

Dire stop aux matières polluantes

Matières polluantes et textile éco-responsable ne font pas bon ménage, alors on exclut les
matières polluantes dans la mode, qui sont souvent dérivées de l’industrie pétrolière.
On évite :
● Viscose
● Polyester
● Acrylique
● Polyamide
● Polyuréthane
● Lycra
● Spandex
● Elasthanne


Prendre un peu de temps pour lire les étiquettes des vêtements mode et les descriptions
produits pour identifier au mieux les origines, la composition et le processus de traçabilité du
produit, constitue déjà une première étape vers une mode éthique et éco-responsable.
Attention, certaines marques de mode profitent de l’engouement des textiles durables et du
made in France pour se prétendre labellisées mais en réalité leurs pseudo labels ne sont pas
approuvés par les organismes de certification ! Ce ne sont donc pas des marques fiables,
c’est une mode qui oublis la transparence et qui nous fait croire à une mode éthique. On se
renseigne bien sur les marques, c’est important.

Méfiez-vous des apparences !

Chez Lemahieu on ne vous cache rien et on vous propose des vêtements éco-responsables
made in France labélisés.

Écrit par

Ecrire un commentaire