L’impact écologique de l’industrie textile n’est plus à prouver : on sait aujourd’hui que le secteur de la mode fait partie des plus polluants. Alors, il est nécessaire d’agir en conséquence et de proposer des alternatives. Chez Lemahieu, nous avons pour objectif de fabriquer le vêtement le plus propre du monde. Ainsi, nous choisissons de travailler des matières naturelles comme le coton issu de l’agriculture biologique ou le lin cultivé en France et de lancer des collections upcyclés. Mais que signifie cet anglicisme que l’on retrouve de plus en plus dans la mode ? Et quelle est la véritable différence avec le recyclé ? Différents termes désignant deux choses semblables mais pourtant distinctes qui rendent la compréhension difficile. On vous explique tout dans cet article.

Le recyclage : un terme bien connu…

Le recyclage ou recycling est un terme que l’on a l’habitude de rencontrer dans notre vie quotidienne. A la maison par le biais du tri sélectif, au supermarché pour les packagings, et même dans la mode avec les vêtements. Mais qu’en est-il réellement ? Pour comprendre la nuance entre le terme recyclage et upcycling il faut d’abord comprendre le procédé de ces derniers. Le recyclage est un procédé industriel visant à revaloriser les déchets en les retraitant en substances pour leur donner à nouveau, leur fonction initiale ou détournée. Cela reste flou pour vous ? Cette définition théorique signifie, en d’autres termes, on va détruire le matériau pour en récupérer une matière première réutilisable et en faire de nouveaux objets. C’est un peu le concept de faire du neuf avec du vieux. Cette méthode est de plus en plus pratiquée et fort heureusement, compte tenu de nombreux déchets jonchant notre planète, il est urgent de moins produire et de simplement réutiliser. Aujourd’hui, de nombreux objets en plastique sont reconduis pour être réutilisés de nouveau dans la fabrication d’autres objets. Par exemple, les bouteilles en verre sont collectées, fondues et remoulées pour en faire de nouveaux contenants neufs. Notre ensemble pointel de notre collection upcyclée

… Et pratiqué depuis longtemps.

Et oui, le recyclage existe depuis la nuit des temps. Depuis l’âge de Bronze donc bien 3300 ans avant Jésus-Christ, le métal était récupéré pour être fondu et utilisé de nouveau. Bien plus tard, le tissu était lui aussi réutilisé, même durant la Seconde Guerre mondiale, pour être transformé en pull par exemple. Malheureusement, cette pratique a régressé : par la suite, on préférait racheter plutôt que de revaloriser. L’ère de la surconsommation me diriez-vous… Aujourd’hui, les consommateurs et les acteurs de l’industrie textile sont de plus en plus conscients de leur impact environnemental. L’heure est à la prise de conscience écologique et consommer mieux est davantage facile qu’il y a encore quelques années. En 2021, on comptait près de neuf usagers sur dix qui triaient leurs déchets d’emballage. Le taux de recyclage des français était de 72% selon l’éco-organisme Citeo.

 

Mais du coup, l’upcycling, ça consiste en quoi ?

L’upcycling. Que signifie ce mot que l’on entend partout ? En français, ça donne surcyclage ou recyclage par le haut. Il s’agit d’un procédé de recyclage qui consiste à récupérer des matériaux pour leur donner une seconde vie. Mais dit comme cela, c’est similaire au recyclage. Ici, la nuance concerne le processus industriel qui ne sera pas chimique et la qualité attendue à l’issu de cette transformation. Pour l’upcycling, on dit que la qualité sera équivalente ou même meilleure. Dans l’upcycling, on ne s’intéresse donc pas au déchet pour sa matière, mais dans sa globalité. En quelques sortes, on détourne et revalorise l’objet ou la matière de son utilité principale, mais sans forcément la dénaturer ou la changer d’apparence. Par exemple, on peut utiliser des anciennes lances à incendie en tant que ceinture. L’objet principal est conservé, ne subit pas de transformation, mais possède une nouvelle fonction. L’upcycling possède un atout de taille : il permet de créer de nouveaux objets uniques, atypiques et très originaux. L’objectif est de réduire les déchets et les réutiliser au mieux, dans l’upcycling on ne détruit rien et on ne dépense pas autant d’énergie (trier, fondre, tisser) que dans le recyclage.

L’upcycling, un concept fraîchement apparu

Son origine remonte aux années 90. Donc très récent. C’est Reiner Pilz, un architecte d’intérieur qui apporte ce terme en opposant le recyclage traditionnel à l’upcycling. Pour lui, c’était le downcycling VS l’upcycling. Une belle métaphore illustrant le gain de valeur des produits upcyclés et la perte de valeur des produits recyclés. Néanmoins, l’upcycling est encore aujourd’hui un concept de niche. On ne trouve que rarement ce type de produits et la population n’a pas encore le pli de se tourner vers ce type d’alternative. Pourtant, l’upcycling est bien moins énergivore que le recyclage traditionnel. Alors chez Lemahieu, nous avons souhaité développer une gamme upcyclé, pour homme et femme.

L’upcycling chez Lemahieu

Depuis peu, chez Lemahieu, nous avons lancé notre gamme de vêtements upcyclé, pour homme ou pour femme. Nous avons fait le choix de fabriquer des pièces à partir de tricots et fils ré-employés issus de nos ateliers des Hauts-de-France. Une fabrication plus juste et 100% française, éthique, sociale et qui participe à réduire l’impact sur les ressources naturelles de notre planète. C’est le pari que nous prenons !


PORTEZ DU SENS DANS LE BON SENS

Retrouvez ces pièces sur notre e-boutique directe fabricant. Inscrivez-vous à la newsletter et profitez d’une réduction de 10€. La livraison est toujours offerte dès 50€ et le retrait gratuit depuis nos ateliers de Saint-André-lez-Lille.

 

Écrit par

Ecrire un commentaire