Chaque femme est confrontée au cour de sa vie aux pertes vaginales, cependant ce n’est pas toujours facile d’en parler autour de soi, beaucoup de femmes ne comprennent pas ces pertes, pourtant tout est normal c’est même un indicateur d’une bonne santé intime. On comprend pas toujours ce qui se passe dans notre culotte, il est temps d’éclaircir tout ça et de parler de pertes vaginales ensembles et ouvertement. Les pertes blanches en plus scientifiques, c’est en fait, des leucorrhées qui sont des sécrétions vaginales physiologiques parfois de couleur et qui ont un rôle nettoyant. 

C’est encore flou pour vous ? Alors, parlons en ensemble sans tabous on vous explique tout !

Pertes vaginales, si vous m’expliquez ce que c’est ?

Le col de l’utérus de la femme produit des pertes vaginales qui peuvent être en dehors des règles, ce sont un mélange de glaire cervicale, de sécrétions vaginales, de cellules mortes de la paroi vaginale et de bactérie de la flore vaginale. Je vous imagine déjà vous dire « mais c’est quoi ces termes je ne comprends rien », on vous explique :

  • La glaire cervicale c’est un liquide que secrète les cellules du col de l’utérus, elles sont influencées par le cycle menstruel et sont variables. Ces glaires empêchent la remontée des bactéries dans l’utérus.
  • Les sécrétions vaginales : tout naturellement les cellules de la paroi vaginale vont se renouveler et donner naissance à ces sécrétions qui humidifient le vagin, c’est pour ça que vous pouvez ressentir un peu d’humidité dans votre culotte et apercevoir des pertes blanches.
  • Les cellules de la paroi vaginale : c’est comme les cellules de notre peau, elles se renouvellent naturellement, plus la concentration en œstrogène est haute plus ces cellules vont se renouveler et alimenter la croissance de bactéries de votre flore vaginale, ce sont des « bonnes bactéries » qui empêcheront d’autres micro-organisme de provoquer des infections. Les pertes blanches doivent vous rassurer pas vous inquiéter ! Ce qu’il faut comprendre c’est que ces pertes blanches hors règle varient en quantité et en texture selon la période et le cycle hormonal, elles se fabriquent à l’intérieur même du col de l’utérus, souvent plus présente au moment de l’ovulation et pendant une grossesse. Les pertes blanches, parlons en 🙂

Ne soyez pas inquiète d’avoir des pertes blanches dans votre petite culotte en dehors de vos règles, vous n’êtes pas un cas à part.

Sont-elles dangereuses ? 

Les pertes blanches ne sont pas dangereuses pour votre organisme, c’est un signe qui montre que vos organes génitaux fonctionnent correctement, comme je vous l’ai dit plus haut cela permet au vagin de se nettoyer pour se protéger tout naturellement des bactéries qui peuvent être à elles, plus dangereuses dans certains cas. Les pertes blanches ne sont donc pas dangereuses.

Comment je différencie les pertes d’une infection ? 

Les pertes blanches peuvent nous inquiéter , et oui elles peuvent avoir des aspects plutôt laiteuses, liquides, crémeuses et j’en passe.  Si vos pertes sont blanches sont translucides c’est que tout va bien, le signal d’alarme retentit dans votre culotte quand ces pertes deviennent malodorantes, collante ou épaisses, à ce moment-là on peut penser à une éventuelle infection ou une mycose.

  • Si elles sont plutôt jaunâtres : cela peut être associé à des démangeaisons, brûlures là on peut penser à une infection ;
  • Si elles sont blanches et un aspect de lait caillé : c’est souvent le signe d’une mycose vaginale ;
  • Si elles sont verdâtres et une odeur : on parle de « Vaginose » qui est un déséquilibre de la flore vaginale, les « bonnes » bactéries sont donc trop faibles. 

Je consulte quand ? 

Lorsque vous remarquez que vos pertes blanches en dehors des règles sont anormales il ne faut pas hésiter à aller consulter sans pour autant vous inquiéter, beaucoup de modifications de vos pertes sont dû aux changements hormonaux ou une autre pathologie bénigne. Si vous ressentez des brûlures, des démangeaisons ou encore si vous sentez des odeurs tout droit venue de votre culotte, allez consulter votre professionnel de santé. Sachez qu’il n’existe pas de traitement contre les pertes blanches car c’est un processus naturel que secrète votre corps, si votre médecin vous diagnostique une quelconque infection il vous prescrira un traitement sur ordonnance, alors oui les pertes blanches c’est pas trop glam mais on dit stop aux inquiétudes qui nous gâchent la vie de femme.

Comment mieux vivre avec ses pertes blanches ? 

Déjà que les règles c’est pas trop cool, les pertes vaginales sont tout autant désagréables en plus elles peuvent transpercer la culotte, pour éviter au maximum ces désagréments nous vous conseillons de privilégier des sous-vêtements en coton qui aèrent au mieux vos parties intimes. Par ailleurs, faite attention à ne pas pratiquer une toilette intime trop abusive, l’utérus et le vagin se nettoient tout seul donc, il faut faire attention car trop nettoyer peut avoir un effet inverse et favoriser les infections et le développement des mycoses.

Pour prendre soin de votre flore vulvaire évitez :

  • Les perturbateurs endocriniens : ce sont des méchantes molécules
  • Ce qui est inutile et irritant : les parfums et les colorants
  • Les ingrédients agressifs : ceux à base de sodium, sulfate, d’alcool ou chlorhexidine.

Pour finir, ne pratiquez pas deux fois dans la même journée une toilette intime, vous allez faire pire que mieux et enlever la barrière naturelle qui vous protège.

Retrouvez nos culottes en coton pour vous accompagner en tout tranquillité.

En somme, ne craignez pas les pertes vaginales qui sont un processus naturel de nettoyage du vagin, il est normal d’avoir des pertes blanches : le vagin se nettoie et se défend seul 😉 


Écrit par

Ecrire un commentaire