Et si on partageait un peu de chiffre au sujet du Made in France ?

Le made in France on en parle, on en entend parler et on veut en parler autour de nous ! Pourquoi ? Car le Made in France revient en force après avoir été un peu laissé de côté ces dernières années avec la montée en puissance du fast fashion et des pratiques de délocalisation qui en découle.

Pourtant, le made in France n’a pas dit son dernier mot et revient au fur et à mesure sur le devant de la scène et n’a pas dit son dernier mot.

Le bleu, le blanc et le rouge sont des couleurs qu’on aimerait voir partout et pour tout.

La fabrication française n’a pas bougé depuis 1947 au sein de notre manufacture, alors on compte bien faire perdurer notre savoir-faire encore de nombreuses années pour le mettre au profit de nos clients.

Le consommateur d’aujourd’hui souhaite modifier ses habitudes de consommation, le monde qui nous entoure bouleverse chaque jour nos pensées et nous remet en question quant à nos pratiques d’achats et leurs provenances.

Relancer l’économie par l’industrie française, qu’en dites-vous ?

Création d’emplois.

55 000 et 160 000 seraient le nombre d’emplois créés en France si les consommateurs se tournaient vers le Made in France une fois sur 3 pour l’achat de vêtements, contre une fois sur dix en 2014. *fédération indépendante du made in France.

Fabriquer un produit en France, c’est faire appel aux emplois français, et donc : soutenir la croissance nationale et ainsi, diminuer le chômage en France. En créant des emplois en France, on sollicite des travailleurs de notre pays pouvant retrouver un emploi au sein même de ce dernier. Outre la création d’emplois, on peut parler de retour à l’emploi de prédilection pour certaines personnes.

600 000, c’est nombre d’emplois que comptait la filière textile en France il y a 30 ans ! (contre 60 000 en 2014).

Depuis certaines années, la délocalisation de certains métiers dans le textile a fait perdre beaucoup d’emplois au détriment de personnes se retrouvant sans emplois et confronté à exercé un métier qui n’était pas le leur.  
Depuis 1947, nous avons fait le choix de ne jamais délocaliser une seule de nos activités au sein même de notre manufacture : du tricotage de nos fils jusqu’au produit fini : toutes les étapes de production sont intégrées.

Préservation d’un savoir-faire.

LE SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS 

Depuis 1947 nous fabriquons dans nos ateliers de Saint-André-lez-Lille dans les Hauts-de-France.

Si un savoir-faire ne se transmet pas, il ne perdure pas.

Comment ça ? 

Les métiers d’artisanats sont des métiers exercés par des artisans, un savoir-faire ne s’apprend pas il se transmet, alors il est primordial de le partager aux nouvelles générations. En fabriquant des produits textiles à la main de nombreux métiers sont sollicités dans notre chaîne de production : métiers à tricoter, tissage, confection… tout est réalisé à la main dans le respect d’un savoir-faire ancestral.

POUR 90% DES FRANÇAIS EST SYNONYME DE LA SAUVEGARDE DES EMPLOIS, DU SOUTIEN À L’ÉCONOMIE NATIONALE, DE LA RECHERCHE DE LA QUALITÉ ET DE LA SÉCURITÉ D’USAGE, DU RESPECT DES NORMES SOCIALES, DE LA MINIMISATION DE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL OU DE LA PROXIMITÉ ET DU SAVOIR-FAIRE INDUSTRIEL ATTACHÉ À UN TERROIR.

MIF

Certes un produit fabriqué en France est un produit qui soutient l’économie locale, qui crée des emplois, mais c’est aussi la satisfaction d’avoir entre les mains un produit qui offre une proximité avec un savoir-faire ancestrale. C’est valoriser une multitude de savoir-faire et le faire perdurer.

Chaque jour des hommes et des femmes mettent à disposition leur savoir-faire au service de la France et nous permettent de maintenir ces gestes d’artisanats qui rendent nos produits si authentiques.

Depuis 1947, nous sommes obsédés par la qualité de nos produits que nous fabriquons selon les règles de l’art et avec le plus haut niveau de qualité. Ce savoir-faire, nous le transmettons de générations en générations avec des formations internes.

Chaque jour, nos collaborateurs mettent leur savoir-faire à contribution dans nos ateliers pour fabriquer vos vêtements et sous-vêtements pour nos propres marques ou celles de nos clients dans le respect de la tradition textile et de ses nombreux savoir-faire qu’elle compte.

À hauteur de 86%, acheter un produit made in France pour un Français c’est : la garantie d’avoir un produit fabriqué selon des normes sociales respectueuses des salariés : 86%

En tant que dernier bonnetier en France et le dernier en haut de France, nous sommes fiers de détenir le précieux label EPV.

Ce label d’état est une distinction unique qui récompense notre manufacture, notre histoire, notre savoir-faire d’excellence Français : l’expertise de tous nos salariés. La procédure d’attribution du label EPV est menée par des experts.

Réduction des gaz à effet de serre.

L’empreinte écologique dans l’industrie textile est très élevée, elle a un impact fort sur l’environnement. Produire un vêtement à un coût environnemental et engendre des impacts à différents niveaux (transport, consommation d’énergie…), c’est pourquoi au sein de notre manufacture, nous avons décidé de tout mettre en œuvre pour réduire cet impact, et cela passe par la fabrication à partir de matières naturelles biosourcées, mais aussi par une sensibilisation en interne de nos collaborateurs par des gestes simples aux bureaux ou encore des emballages recyclables et réutilisable comme la solution HIPLI disponible pour l’envoi des commandes à nos clients.

1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre seraient émis par l’industrie de la mode. ADEME

Les gaz à effet de serre émis par l’activité humaine dans l’industrie du textile sont aberrants, cela regroupe la concentration de gaz émise par l’homme notamment pour la création de textile synthétique qui vient générer des gaz qui absorbent la chaleur émise par la terre et donc, accélèrent le réchauffement climatique : réel fléau pour la planète.

Le made in France participe activement à réduire considérablement ces gaz à effet de serre pourquoi ?

  • Transport moins important pour arriver au consommateur final ;
  • Minimisation des intermédiaires : on ne balade pas les marchandises de pays en pays pour réaliser des étapes de fabrication ;

Chez Lemahieu nous allons plus loin….

  • Utilisation de matière première biosourcée : coton issu de l’agriculture biologique, lin : ces fibres textiles que nous offre la nature ne sont ni transformés ni polluante ce qui permet de fabriquer un tissu propre à tout niveau qui n’est pas une menace pour notre planète ;
  • Toutes les étapes de fabrication sont intégrées : dessin + tricotage + fabrication + expédition : réduction de nos gaz à effet de serre ;
  • D’ici à fin 2021, 100% de nos produits en coton seront en coton biologique.  ;
  • Nos textiles sont labellisés OEKO-TEX® : il garantit une exclusion ou une limitation des substances indésirables ou interdites pouvant présenter un risque pour le consommateur. Il est synonyme de transparence, de fabrication sécurisée et d’engagement ;
  • Nous revalorisons nos métrages de maille inexploités ;
  • Nous diminuons l’impact environnemental de nos emballages ;
  • Nous sommes (tous) engagés dans le développement durable.
  • Nous valorisons nos déchets ;
  • Nous travaillons à ce que notre empreinte carbone soit neutre d’ici à 2030 ;

Ensemble, nous souhaitons contribuer à la neutralité carbone.

Chiffres significatifs clés encourageants à retenir

Depuis la pandémie, les consommateurs souhaitent consommer français pour soutenir nos commerçants Français et l’économie locale.

🡺 Selon un sondage d’Opinion Way.

61 % déclarent acheter le plus souvent possible des produits fabriqués en France depuis la Covid et 64 % estiment avoir augmenté leur consommation.
64% des consommateurs auraient augmenté leurs achats de produits made in France.

🡺 Selon une étude l’INSEE :

81% de la consommation des ménages est made in France.

🡺 Selon la fédération Indépendante du Made in France 

  • 62% représente la part des produits Made in France dans le panier moyens des consomm’acteurs
  • La qualité est le 1er critère d’achat suivi par la fabrication française et la fabrication écologique. Le prix arrive en 5ᵉ position.
  • 55 000 et 160 000 sont le nombre d’emplois créent en France si nous choisissions le Made in France une fois sur deux pour nos chaussures et une fois sur trois pour nos vêtements (une fois sur dix en 2014)
  • 600 00 est le nombre d’emplois que comptait la filière textile en France il y a 30 ans, en 2014 nous étions à 60 000
  • 30 % c’est la part de l’offre made in France dans les musées
  • 54% représente la moyenne des alternatives Made in France proposées en grandes surface : Auchan est le leader avec 63% suivi par casino : 62%
  • Le prix du panier made in France en entrée de gamme est inférieur de 5% au prix moyen d’un panier importé.


Écrit par

Ecrire un commentaire