La laine est une fibre naturelle d’origine animale, issue du mouton, est très utilisée en Europe depuis des siècles. La laine présente de nombreux avantages, c’est une matière chaude, absorbante, peu froissable dotée d’une forte élasticité. Cette matière est très sollicitée pour créer des textiles doux et chaud comme des pulls ou des bons manteaux d’hiver. Certains accessoires de mode sont aussi fabriqués à partir de la laine. C’est une belle fibre que nous offrent les moutons par leur pelage.

La laine oui, mais la laine recyclée, c’est mieux non ? 

De nombreuses alternatives voient le jour pour un textile plus durable depuis quelques années. Les entreprises de textiles sont de plus en plus motivées dans l’amélioration des matières utilisées. Une vraie tendance autour du recyclage des vêtements mais aussi des objets, voit le jour. D’ailleurs, rare sont les fibres qui se recyclent aussi bien que la laine  ! La laine recyclée est donc la nouvelle matière à adopter dans sa garde-robe !

En plus, la laine recyclée et locale existe bien en France. On relève plusieurs techniques pratiquée en France par des usines, permettant de défibrer la laine déjà tissée. Le Made in France en force !

100 % biodégradable et recyclable, la laine a de grandes chances d’être recyclée en fin de vie : pensons-y ! Cela est même possible en France, pourquoi s’en priver ?

La laine : fibre naturelle.

La laine fait partie de la famille des fibres naturelles animales. C’est l’un des tissus naturels les plus utilisés pour fabriquer les vêtements chauds. Parmi les fibres naturelles, on retrouve le cachemire, le mohair et la soie.

Les fibres animales sont faites de longues molécules de protéines étant le résultat de l’assemblage linéaire de substances organiques. Comme nous le savons tous, l’animal qui produit de la laine est le mouton, son pelage imposant permet à l’homme de l’exploiter en la récoltant par tonte. Par la suite, on transformera la la laine exploitable. Pour votre culture, les poils de moutons se nomment « toison » , un mot ultra sexy pour une matière ultra agréable.

S’il y a bien une fibre qui est loin des standards des fibres chimiques actuelles très souvent utilisées dans le textile, c’est la laine. Utiliser une fibre naturelle comme la laine revient à utiliser les ressources que nous offre la nature, et ainsi, refuser de fabriquer de manière artificielle des matières textiles.

Les matières comme la laine sont des cadeaux de la nature, ces fibres sont naturelles et très performantes.

Les avantages de la laine :

  • Elle retient la chaleur ;
  • Grandes capacités d’absorption de l’humidité ;
  • La laine sèche vite ;
  • Fibre résistante : permet de concevoir des basiques robustes durables ;
  • Se teint facilement ;
  • C’est une fibre douce et souple ;
  • C’est une matière saine pour la peau : elle limite les allergies.

Du pelage à la laine : le processus.

Comment le pelage d’un mouton se transforme en pull ?

La laine fait partie des fibres les plus naturelles que nous offre la planète, du dos du mouton au pull fini : c’est un sacré voyage ! On vous explique tout. Le travail de la laine nécessite un savoir-faire, les meilleurs dans la matière transmettent leur expertise au service d’un fil de laine des plus soignés. Pas d’inquiétude, le processus de tonte est un processus des plus naturels, nécessaire pour l’animal.

Embarquement immédiat pour le voyage laine.

Étape 1 : On commence par la tonte du mouton. Ensuite, on effectue un tri en fonction de la qualité des fibres. Premier voyage : vers les usines textiles pour transformer ce pelage en fil ;

Étape 2 : La transformation : il faut nettoyer les impuretés à l’eau (comme la terre, pailles). Vient ensuite le cardage : ce processus permet d’aligner les fibres pour ensuite les tordre et les allonger pour créer un fil solide destiné à être tissé. Au cours de cette étape cruciale, on vient démêler les fibres pour mieux les travailler. 

Étape 3 : la filature : La laine est peignée pour affranchir quelconques substances ou nœuds parasitaires pouvant venir altérer le fil de laine. 

La filature, c’est le processus technique qui consiste à faire un fil à partir d’un filament, ici, on parle de filament de laine.

Étape 4 : la teinture. La teinture est un processus qui n’est pas des plus écologiques, pour corriger la couleur écrue du pelage du mouton, on peut venir teindre la matière dans des solutions colorantes.

Aujourd’hui, il existe des alternatives écologiques comme la teinture végétale pour un tissu écoresponsable sans modification chimique au cours de sa transformation et de sa fabrication.

Des atouts écologiques 

Comme cité précédemment, la laine est une fibre résistante, on peut donc la qualifier de durable. Au plus, une fibre sera robuste, au plus, elle tiendra dans le temps : la caractéristique même  d’un vêtement durable. Si aujourd’hui encore nous achetons beaucoup de vêtements par effet de mode et par pulsion d’achat face à l’extrême profondeur de l’offre dont nous font part les enseignes, il y aussi de nombreux achats qui interviennent de manière imprévue, car il faut  remplacer nos vêtements qui se dégradent à vitesse grand V dû à leur qualité médiocre. Alors, la laine vous promet un vêtement durable qu’il ne faudra pas remplacer après quelques semaines seulement.

De plus, cette fibre est biodégradable : d’origine animale, la laine est 100 % renouvelable ! Grâce à cette qualité, elle fait du bien à l’écologie en maintenant notre biodiversité. La laine est facile d’entretien comme elle ne se froisse pas rapidement et ne se salit pas vite, elle demande beaucoup moins d’entretien que certaines matières : ce qui réduit donc la fréquence de lavage. Moins de lavage = Lourdes économies en énergie et en eau !

Pour finir, la laine assainie l’air, elle absorbe certaines toxines participant activement à la dépollution de l’air.

En résumé, la laine a une durée de vie élevée, car c’est une fibre de qualité supérieure qui est robuste et ne nécessitant pas un grand entretien. Enfin, la laine se recycle facilement pour augmenter sa durée de vie déjà très élevée.

La laine a un cycle de vie long et écologiquement parlant, elle fait appel en petite quantité aux intrants comme l’eau et l’énergie là où d’autres fibres nécessitent une grande quantité au cours de la production et de leur cycle de vie. Et pourquoi pas pousser la démarche encore plus loin, en utilisant cette matière en version recyclée ?

Le recyclage de la laine.

La laine est une fibre écoresponsable qui est 100 % recyclable. On peut donc désormais utiliser la laine recyclée pour le textile ou pour certains accessoires.

Aujourd’hui, il faut penser fin de vie produit et impact. En effet un produit en fin de vie peut polluer s’il n’est pas recyclé et encore moins s’il est jeté.

La laine est naturelle, un point positif, mais elle peut l’être encore plus plus plus : la laine recyclée : une laine encore plus écologique et éthique.

La laine recyclée, ça existe, mais comment ça fonctionne ? 

Grâce aux belles prouesses techniques actuelles, des machines se chargent mécaniquement de trier, déchiqueter, mélanger pour obtenir de nouveaux coloris et pas les teindre puis de filer et tisser la laine recyclée.

🡺 Résultat : on obtient un nouveau tissu en matière recyclée ! 

En fin de vie, la laine est très sollicitée par les organismes de recyclage, elle peut avoir une seconde vie voire une troisième. Surprenant non ? De ce fait, on peut la recycler également pour des usages dans des industries comme l’automobile (isolation). En effet, le fait que la laine recyclée ait déjà été utilisée n’entache en rien ses performance en matières d’isolation ou de thermo-régulation.

Il n’y a pas une façon, mais plusieurs façons de recycler la laine, si vous souhaitez, vous pouvez recycler vos anciens vêtements en laine en leur donnant une nouvelle vie sous la forme que vous souhaitez telles qu’en accessoires ou en objet déco. En voici quelques idées :

  • Faire un bandeau pour les cheveux ;
  • Réaliser un bonnet ;
  • Créer des objets de décoration comme des caches pots pour vos fleurs ;
  • Fabriquer des pompons de laine pour créer un porte-clés par exemple ;
  • Faire un plaid en laine ;

….

Ainsi, recycler autant que nous le pouvons permettra de favoriser l’économie circulaire. Utiliser une matière recyclée ne veut pas dire utiliser une matière qui a perdu ses attributs, bien au contraire. L’objectif est de donner une seconde vie à nos objets afin d’éviter une nouvelle fabrication gourmande en énergie et si possible, made in France. On peut utiliser une matière recyclée en créant des accessoires ou de nouveaux articles modes.

Recycler, c’est performer environnementalement parlant !

Écrit par

Ecrire un commentaire