Aujourd’hui consommer mieux n’a jamais autant fait sens !

Vous êtes nombreux aujourd’hui à vouloir réintégrer des valeurs fortes dans votre quotidien et à dire stop à la surconsommation en préférant une consommation plus responsable. Consommer mieux raisonne en vous comme : le retour vers une alimentation meilleure et bio, une consommation de vêtements plus raisonnable, la préservation de notre biodiversité, la consommation locale et made in France, la pratique du zéro déchet, faire des gestes pour l’écologie, apporter un soutien aux exploitations qui sont justes socialement et humainement parlant ?

Cela vous parle ?

Tant de thématique et sujets autour d’une meilleure consommation existent, vous êtes nombreux à vouloir changer vos habitudes de consommation et remettre l’humain et la planète au cœur de vos préoccupations, cependant on sait à quel point la démarche peut être difficile lorsqu’on est novice en la matière. Consommer mieux c’est avant tout un choix, et des priorités propres à chacun en fonction des comportements que vous souhaitez modifier, dans ce guide on vous donne quelques astuces sur divers sujets comme l’écologie. Nous espérons vous donner des informations pratique afin de vous aider à consommer mieux 😊

Acheter mieux 

Acheter mieux oui mais comment ? 

Mieux faire ses courses : 

  • Organiser vos courses : faites l’inventaire de vos provisions dans vos placards, une fois l’inventaire réalisé prenez un papier et élaborer des menus avec, cela permet de vider vos réserves et d’éviter d’acheter en trop et ainsi, sur stocker des aliments sans les consommer ;
  • Élaborer vos menus à l’avance pour bien gérer vos courses ;
  • Trop de promotions poussent à surconsommer : il y a toujours des bonnes affaires à saisir, cependant nous avons tendance à toutes les saisir sans avoir fini de consommer le dernier pack de 8 paquets de gâteaux achetés deux semaines auparavant ;
  • Faites une liste et respectez là au maximum ;
  • Choisissez des fruits et légumes locaux de saison : retrouvez le plaisir de consommer des fruits & légumes proches de chez vous qui n’ont pas fait le tour du monde. En plus, ces produits sont moins chers contrairement à ce que vous pouvez penser ! 😉 Écologique, de meilleure qualité et récolté près de chez vous : des atouts non négligeables ;
  • Pensez à acheter en vrac : fini les déchets d’emballage bonjour le 0 déchet et l’écologie ;
  • Les labels : ayez le reflexe de prêter attention aux logos sur les produits, les logos environnementaux publics sont fiables. Il existe des logos encore plus poussés qui compte l’impact environnemental complet du produit : son cycle de vie. C’est le cas de l’écolabel Européen!
  • Acheter local : privilégiez les circuits courts, allez rendre visite aux producteurs près de chez vous ;
  • Privilégiez le bio ; l’agriculture bio exclut les produits de synthèses ;

Bien choisir ses équipements pour la maison

Bien choisir ses équipements pour la maison 

La maison est une source très importante de consommation, ici on va parler de consommation énergétique et d’appareil électroménager !

Les trois postes de consommation les plus élevés à la maison *consoglobe :

  1. Le chauffage : 40%
  2. L’eau chaude : 19%
  3. Informatique et audiovisuel : 9%

Bien lire les étiquettes environnementales (elle sont efficace pour mesurer l’impact des appareils sur l’environnement) : 

Afin d’axer vos choix d’électroménager vers un achat durable, on vous donne ici quelques astuces clés pour bien comprendre les étiquettes énergétiques :

  • Les téléviseurs et l’électroménager : l’étiquette « Energie » va vous indiquer la consommation, elle varie bien entendu en fonction du produit concerné. Elle peut indiquer le niveau de bruit, la consommation d’eau etc. 

Il y a 10 niveaux de performances : A+++ = la plus élevé / G = la moins élevé.

  • Vos lampes : on retrouve également notre étiquette énergie qui indique la classe énergétique allant de A à E. On retrouve sur l’emballage aussi : la consommation de la lampe pour un allumage sur 1000 heures. Vous devez retrouver facilement d’autres indications comme le temps d’allumage, si la lampe peut être utilisée à l’extérieur…
  • Les logements : Quand un bien est à vendre ou à louer sur le marché, il y a un diagnostic de performance énergétique qui est effectué, duquel, découle des informations clé, représentées par 2 étiquettes :
  1. L’étiquette énergie 
  2. L’étiquette climat (gaz à effet de serre)
  • La voiture : l’étiquette est très complète elle dispose de 7 indicateurs de classe A à la classe G, lorsque vous achetez une voiture il est important de regarder sa consommation de carburant et les émissions de CO2 de cette dernière. En préférant un modèle qui ne consomme pas beaucoup de carburant vous diminuez la quantité de gaz à effet de serre et faites un pas, en faveur de l’écologie.
  • Matériaux de construction/décoration : Veillez à bien lire l’étiquette obligatoire qui va vous indiquer combien le produit émet de polluants volatiles. A + = faible / C = taux élevé donc fortes émissions.

Si vous ne souhaitez pas changer vos appareils mais plutôt, essayer de faire mieux avec ce que vous avez déjà c’est possible, voici quelques astuces qui vous aideront à réduire efficacement votre consommation : 

  • Troquer son pommeau de douche pour un modèle plus économique ;
  • Investir dans des ampoules LED : beaucoup moins énergivores (un gros plus pour l’écologie);
  • Éviter de renouveler trop souvent vos appareils électroménagers ;
  • Ne vous sûr équiper pas : tout comme la surconsommation textile, l’enjeu est le même vous n’avez surement pas besoin de tous vos gadgets électroniques alors pensez à réduire vos achats inutiles ;
  • Privilégier des bien durables, maintenant grâce aux étiquettes vous pouvez facilement vous repérer est avoir le maximum d’informations, prêtez-y attention et favoriser les classes énergétiques faibles ;
  • Optimiser la durée de vie des vos produits, plutôt que de jeter pensez à réparer : fabriquer un produit électroménager c’est augmenter les émissions de CO2.

….

Moins gaspiller

Le gaspillage au sens large englobe différents types de gaspillage, on entend par là le gaspillage alimentaire, le gaspillage d’appareil électronique, le gaspillage de vêtements enfin, vous l’aurez compris nous gaspillons de trop. Consommer mieux c’est aussi mieux gérer « l’après achat », il est très important de fournir des efforts après, et cela passe par la réduction du gaspillage. Le gaspillage est un fléau car il génère des déchets gaspillant de multiples ressources comme l’eau, il produit également du gaz à effet de serre (qu’il faut réduire dans l’environnement actuel), en bref le gaspillage c’est pas très bon d’un point de vue écologie : 

Alors pensez à faire des achats utiles et surveillez les quantités que vous achetez pour éviter le gaspillage alimentaire.

Quelques conseils : 

  • Réfléchissez si l’achat que vous vous apprêtez à faire est utile ou superflu ;
  • Louez ou empruntez quand vous le pouvez ;
  • Pensez au compost : il permet de gérer les déchets organiques (souvent présent en cuisine) ;
  • Cuisinez les restes ;
  • Organisez votre frigo ;
  • Ne confondez pas la date limite de consommation et la date limite d’utilisation ;

Date limite de consommation : le produit ne peut pas être vendu ni consommé après ces dates ;

La date limite d’utilisation « à consommer de préférence avant le » vous signale que ce produit consommé au-delà du délai indiqué peut perdre certains arômes et bénéfices nutritionnelles.

Acheter moins de vêtement

Notre armoire est souvent remplie, on accumule des vêtements de toutes sortes générées par des pulsions d’achat. Les géants de la mode développent sans cesse des collections poussant le consommateur à cette tentation d’achat, leur production de vêtement est un désastre environnemental en plus. Nos placards se remplissent au fur et à mesure et nous délaissons/oublions très souvent la moitié des vêtements s’y trouvant. Réduire ses achats textiles est important !

Acheter moins de vêtement où repenser son dressing en se tournant vers des pièces-écoresponsables ça vous parle ? Tous nos vêtements sont éco-responsables et fabriqués en France. 

Acheter moins mais mieux :

Faites un petit (ou grand) tri de vos placards et pensez aux sites de seconde main pour donner une seconde vie à vos vêtements !

Si vous cherchez après ce tri à saisir des nouvelles pièces bio (maillage), optez pour nos vêtements biosourcés : des pièces durables et intemporelles que vous garderez des années.

Bien gérer ses déchets

Il est très important de recycler ses déchets, cela permet d’offrir aux produits une seconde vie, ainsi ils ne se retrouvent pas en décharge ou en incinérateur et ne deviennent pas polluants. 

Trier ses déchets ce n’est pas compliqué et cela n’est pas long, il suffit d’adopter les bons gestes et les bons réflexes pour que cela devienne une réelle habitude qui ne vous demandera même plus de réfléchir au fil du temps. Comme tout, cela deviendra une habitude.

Organisez-vous un espace déchets dans le coin de votre cuisine (ou dans une pièce dédiée si vous en avez la possibilité) avec des petits paniers en osier, si vous voulez garder un esprit déco par exemple. 

Attention ! Trier vos déchets n’est utile que si vous respectez le tri de votre commune. Renseignez vous auprès de votre commune et faite vous un petit mémo à accrocher dans la cuisine 😊

Consommer mieux ne veut pas dire dépenser plus

Beaucoup de consommateurs pensent que consommer mieux signifie acheter des produits beaucoup plus chers que la normale. Alors que c’est très souvent faux. Consommer mieux c’est revoir ses habitudes, alors oui revoir ses habitudes signifie instaurer quelques changements sur lesquels il faut se poser et ça peut prendre un peu de temps.

Alors oui consommer mieux c’est :

  • Être amené à se rendre dans plusieurs magasins plutôt que tout centraliser dans les supermarchés ;
  • C’est prendre le temps de déchiffrer des indications sur les produits (comme nous l’avons vu pour les étiquettes des appareils électroniques) ;
  • Consommer mieux c’est prendre du temps pour trier ses déchets ; 
  • Consommer mieux c’est comprendre l’impact de notre achat sur l’environnement.

Et on pourrait compléter la liste indéfiniment…

Mieux consommer ne signifie pas dépenser plus d’argent, cuisiner un produit brut par exemple vous coûtera moins chère que de l’acheter tout fait en grande surface ! Nous en revenons à cette mentalité de vouloir tout faire vite, mais, prendre le temps de cuisiner mieux et maison sera meilleur pour vous, pour la planète et pour votre santé, plutôt qu’un plat tout préparé ou ne peut s’assurer de fiabilité et de sa composition.

Autre exemple, si vous prenez le temps d’acheter un produit avec un faible impact énergétique pour la maison, votre facture vous remerciera 😊

Mieux consommer c’est possible par un changement progressif des habitudes, qui feront de vous un acteur du changement dans la préservation de notre environnement. Mieux consommer c’est bon pour vous et bon pour la planète.

Écrit par

Ecrire un commentaire