Un Français sur deux achètes des cosmétiques BIO.

Crèmes bio, shampoings bio, déodorants bio, dentifrices bio…. La liste est longue ! Le marché des cosmétiques biologiques et naturels est en pleine expansion, les consommateurs souhaitent intégrer une routine plus saine et plus naturelle dans leur quotidien. Alors l’offre des cosmétiques naturels tend à bien évoluer depuis quelques années face aux besoins naissant des consommateurs qui préfèrent le naturel aux produits chimiques transformés aux ingrédients douteux.

Le monde évolue dans le vert, face aux enjeux environnementaux que nous devons intégrer pour un futur meilleur, il est indispensable de revoir nos façons de consommer : pour le textile comme pour les cosmétiques, l’intégration de substances provenant de l’agriculture biologique est un très bon choix : le bio est bien meilleur pour la peau et le corps que ce soit pour un vêtement ou dans une crème. Les nombreux bienfaits du bio se trouvent également dans les aliments que nous mangeons.

En bref le bio est bien meilleur pour l’homme et la planète dans divers produits du quotidien.

Aujourd’hui nous allons parler de la place du bio dans les cosmétiques.

Un cosmétique bio : définition.

Bio pour biologique, nous savons que pour le textile cela correspond à un vêtement fabriqué à partir de coton issu de l’agriculture biologique, comme tous nos vêtements de la collection biosourcée par exemple : un coton plus respectueux de l’homme et de l’environnement bien meilleur pour la planète grâce à une culture saine et meilleure pour la santé évidemment. 

Mais pour le cosmétique quand parle-t-on de bio ?

Un cosmétique bio, c’est un produit dont les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique. Faisons abstraction de l’agriculture biologique dont nous parlons souvent pour les vêtements, bien évidemment il n’y a pas de coton dans les ingrédients des cosmétiques. L’agriculture biologique s’étend aussi aux fruits, légumes, fleurs qui sont à eux tous des ingrédients pouvant se retrouver potentiellement dans un cosmétique pour le visage, les cheveux, et même le corps : eh oui, la nature nous livre de sublimes ingrédients naturels.

Un cosmétique bio est donc constitué d’ingrédients naturels cultivés selon la norme d’une agriculture biologique.

C’est un produit qui exclue des ingrédients d’origine animale et non testé sur ces êtres.

C’est un produit qui exclue des composants chimiques et perturbateur endocriniens (comme un vêtement bio). 

En résumé, un cosmétique bio est un produit dont les ingrédients sont d’origines naturelles et issues de l’agriculture biologique. Les cosmétiques bio sont meilleures pour l’environnement et pour la santé des consommateurs. Un cosmétique bio vous assure une bonne composition pour une efficacité meilleure qu’un produit transformé composé d’ingrédients néfaste pour le corps !

Des cosmétiques bio sont bien plus que de simples produits naturels, ce sont des produits engagés pour un consommateur qui agit et s’engage par des petits gestes au quotidien avec des alternatives bien meilleures pour la planète et l’homme.

On n’est jamais mieux servi que par la nature n’est-ce pas ? 🙂 

Bio ou naturel ?

Les notions de bio et de naturel sont à manier avec beaucoup d’attention, certaines marques de cosmétiques redorent leur image et tente l’approche sur le marché du naturel pour gagner le cœur des consommateurs, alors, il faut être prudent : la frontière du greenwashing n’est pas si loin.

Un cosmétique biologique se compose d’ingrédients d’origines végétales cultivés selon les normes de l’agriculture biologique. Cela peut être des fleurs, des fruits, des graines…. Et quant à lui, le cosmétique naturel va se composer d’ingrédients qui proviennent de la nature, dans la nature nous avons :

  • Les végétaux ;
  • Les animaux ;
  • Les minéraux.

Vous voyez, la nuance est là : un cosmétique bio est régi par les normes de l’agriculture biologique et ses procédés tandis qu’un produit naturel lui sa raison d’être, c’est la nature. Et, dans la nature, on trouve des plantes ou des produits comme de la cire d’abeille…. Un cosmétique naturel n’est pas systématiquement végan.

Un produit naturel peut être biologique, si les végétaux qui rentrent dans la composition d’une crème de jour par exemple, sont issus de l’agriculture biologique alors, celle-ci est naturelle et biologique.

Pour aider les consommateurs à se repérer dans la jungle des cosmétiques et la communication qu’ils en font (qui peut facilement prêter à confusion et induire en erreur) il existe des labels de confiance qui au premier regard, permettent de facilement s’y retrouver et surtout, de déceler en toute transparence le caractère biologique du produit.

Les labels pour certification.

L’agriculture biologique est une pratique contrôlée, elle est régie par une charte et des textes réglementaires qui repose sur le respect des sols, de la nature, et qui bannît l’usage d’intrants chimiques de synthèse et des OGM. On ne rigole pas avec l’agriculture biologique, s’il y a bien une agriculture qui se veut plus saine, c’est celle-ci, alors il est nécessaire d’avoir un cadre et des contrôles pour sans cesse, assurer le maintient et le respect des normes. Un produit cosmétique issu de l’agriculture biologique est un produit dont la composition suit des règles strictes. 

Pour être certifié bio, il faut être patient et bien prendre en compte que cela ne se fait pas du jour au lendemain ! C’est sérieux, il faut nettoyer ses sols par exemple avant de pouvoir cultiver sous les normes de l’agriculture biologique. De plus, des contrôles stricts sont effectués pour maintenir le bon respect de cette agriculture.


Les labels bio, qu’est-ce que c’est ?

Maintenant que nous avons pleinement intégré ce qu’était l’agriculture biologique, appliquons là aux cosmétiques. Ce qu’il faut savoir c’est qu’un cosmétique qui se dit bio doit impérativement être porteur d’un label. Ce sont des organismes de certification qui vont caractériser ou non ce produit de biologique. Un label est un gage de qualité du produit bio. On peut tous, dire bio sur un produit car, en somme, il n’y a pas de loi qui l’interdit. Il faut donc redoubler de vigilance, d’où l’importance des labels qui nous éclairent. Si votre produit est certifié : faites-lui confiance : derrière, il y a eu des contrôles réalisés par des organismes certificateurs.

Ces organismes imposent un pourcentage d’ingrédients d’origine naturels et issu de l’agriculture biologique pour un produit. Pour prétendre à un label, il faut cocher toutes les cases que ce dernier impose. Prenons un exemple avec l’organisme Ecocert, ce dernier est un organisme qui se dit au service de l’homme et de l’environnement ! C’est l’organisme de labels précurseur qui a développé un vrai repère des cosmétiques bio et écologiques.

« Agir pour un monde durable »

Ce qu’impose le label « cosmos organique » par Ecocert, pour les cosmétiques bio :

  • Des procédés de production et de transformation respectueux de l’environnement et de la santé humaine ;
  • Le développement du concept de chimie verte ;
  • Une utilisation responsable des ressources naturelles ;
  • Le respect de la biodiversité ;
  • L’absence d’ingrédients pétrochimiques (hors conservateurs autorisés) : parabens, phénoxyéthanol, parfums et colorants de synthèse ;
  • L’absence d’OGM ;
  • Un emballage recyclable.

Voici quelques labels de confiance à repérer pour vos prochains achats de cosmétique bio :

  • Cosme bio ;
  • Nature et progrès ;
  • Natrue ;
  • USDA organic ;
  • BDIH ;
  • Soil association ;
  • Certech;
  • ICEA

Si un produit ne détient aucun label, on le qualifie de produit naturel, mais pas de produit bio. Pour une entreprise, c’est une opportunité de labelliser ses produits, certes, c’est un processus qui peut sembler lourd et long, mais venir appuyer ses engagements est primordial pour une marque afin d’informer les consommateurs.

Le bio pour la santé.

Lorsque nous vous parlions des bienfaits du coton bio pour la peau, souvenez-vous, on constatait qu’un coton issu de l’agriculture biologique est bien meilleur pour notre santé grâce à sa douceur, ses qualités hypoallergéniques pour le corps, et le fait qu’il ne contienne 0 substances toxiques et chimiques pouvant irriter notre santé… Pour un cosmétique, c’est un peu la même idée, un cosmétique certifié bio est un cosmétique dont les ingrédients sont très propres très naturels, c’est un produit qui respecte votre peau, grâce aux propriétés uniques des ingrédients naturels que nous offre la nature et, qui sont couvert de bienfaits pour la peau ! 

En effet, un produit bio quel qu’il soit : alimentaire, textile, cosmétique présente de nombreux bienfaits pour notre santé, car nous ne sommes pas exposés à quelconques résidus chimiques néfastes pour notre santé, pour les cosmétiques : on évite des problèmes de peau de ce fait.

Les produits bio sont des produits sains avec des actifs naturels meilleurs pour notre organisme et notre peau !

En somme, ils sont plus respectueux de l’homme et de la planète.

Se tourner vers un cosmétique bio est bénéfique, car c’est un produit naturel qui promet une plus grande efficacité et qui sera, en aucun cas, agressif pour votre peau. Un cosmétique BIO participe activement à la préservation de notre planté et de sa biodiversité.

Un cosmétique bio garantira un équilibre naturel dont notre corps à besoin et notre santé.

Faite entrer le bio dans votre vie et faites passer le mot, c’est un geste pour la planète, mais pas que : c’est penser à sa santé ! Des organismes sensibilisent les consommateurs aux produits cosmétiques bio et naturels comme l’association comme « Slow cosmétique » fondé par un aromathérapeute et un cosmétologue. Cette association regroupe des bénévoles qui prônent pour une nouvelle cosmétique : intelligente, raisonnée, écologique et humaine.

Les produits bio aujourd’hui, on leur place dans le cœur des consommateurs, et elle ne fait que grandir cette place depuis la COVID-19. Cette crise sanitaire nous rappel chaque jour à quel point la santé est importante, l’hygiène est devenue primordial, les Français sont en quête de sens et de produits sains.

Consommer responsable, c’est aussi, voire plus loin que son dressing en intégrant des soins naturels dans sa routine beauté. Même si l’industrie textile reste en tête de liste des industries des plus polluantes et néfastes, les cosmétiques, eux aussi, se doivent d’être plus sain et plus naturel pour répondre favorablement au besoin des consommateurs et à ceux de la planète et de sa santé.

Et pourquoi pas créer soi-même sa cosmétique ?
Écrit par

Ecrire un commentaire