Lors de la période menstruelle, les protections hygiéniques aident les femmes à passer ce cap sans fuite apparente. Nous sommes dans une société où les règles restent tabous. Mais il existe une ancienne technique, venue tout droit des Etats-Unis pour aider les femmes : le flux instinctif libre ! Et si le flux instinctif libre pourrait être une alternative aux protections classiques, remplies de produits chimiques ? Économique, écologique, nous vous expliquons la technique du flux instinctif libre. En théorie et en pratique.

Flux instinctif libre comment le faire ? On vous répond ici !

simplement, le flux instinctif libre c’est

Une technique qui n’est pas si nouvelle que ça. Il s’agit d’une technique, permettant d’oublier l’utilisation de protections hygiéniques comme les tampons, les coupes menstruelles ou encore les serviettes. Et ce, dans l’objectif de tendre vers un meilleur confort de vie et de préserver sa santé. Plus besoin de se demander si l’on possède des serviettes dans notre sac, tout se fait dans la tête !

Le “FIL” ou plus communément appelé le Flux Instinctif Libre consiste à retenir les écoulements de sang liés au règle, notamment grâce à la contraction du périnée. L’écoulement se fera alors aux toilettes. C’est une technique assez réfléchie où le corps et le mental permettent de gérer le flux menstruel.

cOMMENT FAIRE ?

Phase d’observation et de compréhension de son corps

Il n’y a pas de secret ni de mode d’emploi pour commencer cette aventure. Dans un premier temps, on s’intéresse à son périnée. Mais pourquoi ?

En effet, le contrôle que vous allez effectuer pour gérer l’écoulement de votre sang, passe par la contraction de votre périnée. Le périnée est un ensemble de muscles en forme de losange situé dans le bassin qui joue trois rôles :

  • il soutient les organes pelviens ;
  • il assure la contraction des sphincters qui régulent l’ouverture des différents conduits (urètre, vagin et anus) ;
  • il augmente le plaisir sexuel (un périnée tonique offre davantage de sensations lors de la pénétration). *source futura santé.

Comment le contracter vous allez me dire ? Il existe des petits exercices simples à pratiquer pour muscler votre périnée, vous trouverez facilement ces exercices sur internet, et même sous format vidéo 😊

Si après ces exercices cela reste difficile pour vous et que vous n’êtes pas certaine, il est conseillé de consulter un spécialiste qui vous aidera à explorer ce groupement de muscles pour mieux l’exploiter par la suite ! C’est essentiel de bien connaître son corps.

Phase d’action

Une fois que vous avez bien pris connaissance de ce muscle, il est temps de lancer ! Pendant vos règles, il arrive que l’écoulement se fasse ressentir. C’est à ce moment précis que vous aller entrer en action ! On connaît toute cette sensation désagréable mais pour autant, le flux instinctif libre vise à rendre ce moment plus agréable : dès que vous sentez l’arrivée de l’écoulement : contractez votre périnée.

Attention, ne vous découragez pas si vous n’avez pas réussi dès la première fois. Pour les premiers essais vous allez surement passer par la phase toilette pour évincer le sang au départ, par la suite vous réussissiez avec de l’entrainement à contenir tout simplement ce sang sans nécessairement devoir l’évacuer.

1ère méthode : Une écoute sur son ressenti

D’abord, on travaille sur sa tonicité musculaire, sur les ressentis, la connexion à son ventre, sur l’écoute de ses ressentis, subtils au début. Si on a conscience de ce sang qui arrive au niveau du col, de la sensation avant que le sang coule dans le canal vaginal, là on peut contracter tout le canal vaginal et aller jusqu’aux toilettes. 

Témoignage de Lydia Vasquez, entrepreneuse chez Free Moon

2e méthode : Un travail de réflexe

Il faut développer notre continence au niveau de l’utérus en apprenant au corps et au cerveau. C’est un travail de réflexe, si tu ne travailles pas cet automatisme, tu ne peux pas le faire. C’est d’abord ton cerveau qui va faire cette rétention au niveau du col, de manière involontaire automatique, et après de manière volontaire, on va pouvoir relâcher. 

Témoignage de Mélissa Carlier, kinésithérapeute et experte en contraception naturelle chez Cyclo Intima

Mais comment fait-on la nuit ?

Il y a celles qui ont déjà acquis des réflexes et qui par nature, contrôlent leur flux pendant la nuit. D’autres femmes savent se réveiller pour aller aux toilettes. Enfin, certaines femmes enfilent toujours une protection par précautions quand elles dorment. 

Quelques conseils

  • Au début, portez une protection hygiénique le temps que vous soyez à l’aise et sûre de vous ;
  • Si vous envisagez de vous lancer dans cette expérience, ne le prenez pas comme un défi personnel ni pour une lutte contre les règles, c’est juste une pratique à explorer et essayer si vous souhaitez pas à pas réduire l’utilisation de protections hygiéniques. Et même si vous n’arrivez pas à éliminer en intégralité les protections ce sera déjà un bel effort ;
  • Ecoutez votre corps. Bien l’écouter est essentiel, comme nous l’avons vu plus haut il faut dans un premier temps l’étudier et comprendre comment il est composé ;
  • Ayez confiance en vous et ne baissez pas les bras trop vite, certaines femmes ont besoin de plus de temps que d’autres. Il n’y a pas de miracle, il faut prendre le temps d’observer, de comprendre et surtout de pratiquer à son rythme ;
  • Ne vous mettez pas la pression, aucune médaille ni récompense est en jeu pour celle qui arrive à pratiquer le flux instinctif libre rapidement. Vous y arriverez même si il vous faut plus de temps !

Pourquoi se lancer dans la pratique du flux instinctif libre ?

  • Le flux instinctif libre pour celles qui souhaitent faire attention à la planète : Fini les protections chimiques qui polluent massivement notre planète, vive le flux instinctif libre ;
  • Pratiquer le flux instinctif libre, c’est aussi pour celles qui font attention à leur porte-monnaie : 100% gratuit qui dit mieux ?! Vous allez en faire des économies !
  • Mais également, pour celles qui souhaitent mieux connaître leur corps : savez-vous qu’en pratiquant le flux instinctif libre, vous allez ressentir moins de douleurs ? En écoutant votre corps, vous allez pouvoir anticiper la douleur et contrôler petit à petit l’écoulement de votre flux. 
  • Enfin le flux instinctif libre pour les femmes qui ont une intolérance aux protections hygiéniques : allergies ? irritations ? démangeaisons ? Tous ces bobos causés par un contact par voie cutanée sur le corps, terminé. Le sang ne va plus macérer au fond de votre culotte si vous ne portez plus de protections hygiéniques.  Le flux instinctif libre va vous libérer !

Est ce risqué ?

Vous faite peut-être partie des femmes qui sont de nature stressée ? Vous allez éprouver quelques difficultés en pratiquant le flux instinctif libre au départ, cela est normal. Si vous gardez le sang en interne trop longtemps, le sang ne pourra pas couler et cela pourrait être dangereux pour votre santé. En particulier les femmes qui souffrent d’endométriose.  Le flux instinctif libre ne fait pas disparaître la douleur, les règles restent des douleurs qui ont une cause tout à fait physique.

Conseils :

  • Si vous n’êtes pas chez vous, pensez aux alternatives comme la culotte menstruelle ou les serviettes lavables et réutilisables. Les fuites et les petits accidents ne seront plus un problème. 
  • Soyez détendue et tout se passera au mieux pour pratiquer un flux instinctif libre ;
  • Au départ, pratiquez le flux instinctif libre chez vous pour apprendre à bien le maitriser et ainsi, éviter les moments de panique dans les lieux publiques ;
  • Evitez de pratiquer le flux instinctif libre avec un pantalon blanc, on privilégie le port d’une serviette réutilisable ou une culotte menstruelle. 

Nos culottes menstruelles 100% Made in France sont une alternative en cas de fuites ou en cas de réticence du flux instinctif libre ! 

Écrit par

Ecrire un commentaire