Face à une société en pleine transition écologique, la mode éthique est au cœur des enjeux pour une mode meilleure qui crée du sens. L’éthique par définition c’est « l’ensemble des principes moraux qui sont à la base de la conduite de quelqu’un » ( Larousse). Ce quelqu’un ici c’est la mode, ces derniers temps vous avez sûrement entendu parler de l’émergence de marques éthiques et des produits responsables ?  Si vous souhaitez approfondir le sujet, vous êtes au bon endroit.

Le futur de la mode serait-il éthique ? Aujourd’hui les consommateurs attendent des marques plus que des pièces fashion, ils cherchent avant tout une transparence et des valeurs engagées. Ils sont en quête de sens, et vous ?

La mode éthique, bien comprendre

La mode éthique à ce jour n’a pas de définition « simple », on parle plutôt d’une pratique. Lorsque nous pensons mode éthique, nous pensons mode durable et mode éco-responsable. En effet, une mode éthique, c’est une mode éco-responsable, elle implique la volonté de limiter l’impact sur la planète au quotidien mais également sur les êtres humains, partie prenante de la chaîne de fabrication. 

L’engouement pour une mode éthique vient d’un constat simple : beaucoup de consommateurs sont de plus en plus sensibles à l’environnement et réalisent que l’industrie textile joue un rôle majeur dans sa dégradation. Autre constat, beaucoup de consommateurs sont attentifs aux humains et aux différents aspects sociaux cachés (parfois trop bien) derrière le processus de fabrication de leurs vêtements.

En réponse à cela, la mode éthique vise à respecter les droits du travail et de l’homme, une mode éthique c’est une mode qui doit assurer au consommateur que la production de son vêtement est réalisée dans des bonnes conditions en excluant totalement des pratiques comme le travail des enfants. 

Une mode éthique, c’est une mode qui prend en compte différents leviers comme l’éco responsabilité en visant un impact faible sur l’environnement tout en prenant en compte l’aspect humain. Nous allons voir ensemble les différents leviers d’une mode éthique.

Les engagements d’une mode éthique

Il est nécessaire de différencier une marque qui se “prêtant éthique” d’une marque réellement éthique, l’expression tend à se banaliser alors qu’il faut bien comprendre qu’une marque éthique c’est une mode qui prend en compte :

  • L’environnement : éliminer tous les produits toxiques et favoriser des matières recyclées, durables… ;
  • L’écologie : Diminuer son empreinte Carbone pour moins polluer ; intégrer des textiles biologiques, des fibres naturelles comme le coton bio ;
  • L’économie : Favoriser l’économie circulaire, relocaliser les entreprises pour diminuer l’impact écologique principalement lié aux transports des marchandises ;
  • L’aspect social : le respect des droits de l’homme au travail et les conditions de travails ;
  • L’aspect sociétal : Le commerce équitable, défendre la cause animale ;
  • La responsabilité sociale et environnementale des entreprises (RSE) ;
  • Les consommateurs : écouter leurs besoins naissant de mieux consommer.

Une marque qui prend en compte ses différents aspects est une marque qui est définie d’éthique, elle donne du sens. La mode éthique met donc au cœur de ses enjeux des conditions sociales favorables ainsi que le respect de l’environnement tout au long de son processus de fabrication.

Un vêtement éthique c’est donc…

  • Un vêtement qui est conçus dans des conditions respectueuses de l’homme et l’environnement ;
  • Un vêtement qui minimise l’impact environnemental même après utilisation (recyclage…) ; 
  • Qui met en avant des savoir-faire locaux ;
  • Qui est fabriqué à partir de matériaux naturels ;

Simplement, un vêtement éthique c’est un vêtement qui est produit dans de bonnes conditions, en respectant l’aspect humain mais également en prenant en compte tous les aspects liés à l’environnement.

Comment la mode peut se tourner vers une mode éthique ?

Le point de départ pour fabriquer un vêtement est le tissu, alors pour une mode éthique on privilégie : 

  • Des fibres naturelles, les fibres biologiques, les fibres recyclées, les tissus vegan, des fibres recyclées….

Ensuite vient la confection du vêtement, dans le secteur de la mode, un des sujets négatifs qui revient fréquemment est le respect des travailleurs, d’après International Labour Organisation le secteur textile emploi plus de 60 millions de personnes dans le monde, cela en fait du monde et cela laisse place à des inégalités car les emplois sont mal rémunérés et souvent physiquement difficiles au vu des conditions de travail médiocres, alors, la confection équitable tend à contrer cela.

  • Une confection équitable : C’est l’estime des travailleurs grâce au respect des normes de travail définies par l’organisation internationale du travail. ;
  • Une production locale : Produire locale c’est relocaliser des activités industrielles en France pour créer à nouveau des emplois et limiter les émissions polluantes que génère en masse le transport des marchandises ;
  • Des teintures naturelles : Pendant longtemps la teinture était réalisée de façon naturelle à l’aide des plantes. Elle est de nos jours, malheureusement remplacée par la chimie. Qui dit chimie dit pollution, santé humaine en danger… Alors la teinture naturelle des produits, vise à remplacer des teintures qui peuvent être toxiques par une teinture naturelle. Chez Lemahieu, tous nos vêtements sont labellisés Oeko Tex certifiant l’absence de quelconques polluants.

La mode éthique à travers de meilleures approches

Au-delà de la confection et du vêtement à proprement dit, se tourner vers une mode éthique c’est prendre en compte différentes approches qui s’inscrivent dans une démarche éthique :

  • Valoriser les déchets pour les réemployer et tendre vers une démarche d’éco-conception ;
  • La transparence : suite aux nombreuses pratiques douteuses dans la production de textile la transparence est primordiale pour regagner la confiance des consommateurs ;
  • Produire un vêtement de qualité grâce à des matières naturelles ;
  • Produire un vêtement de qualité et opter pour la slow-fashion : produire un vêtement de qualité en prenant le temps, c’est dire stop au développement  rapide des collections de la fast fashion. La qualité du vêtement est un levier pour limiter l’impact environnemental, un vêtement durable comme chez Lemahieu est conçue pour durer et ne sera pas à jeter après 4 lavages.
  • Favoriser la seconde main et acheter moins : Acheter moins pour acheter mieux, plutôt que d’acheter 10 tee-shirts à prix bas, achetez un seul tee-shirt à un prix plus élevé mais qui dura à vie. Favoriser la seconde main permet également de limiter les vêtements jetés et de donner une nouvelle vie à des vêtements parfois peu portés voir jamais.

La mode éthique c’est donc une mode qui fabrique des vêtements à partir de matières biologiques (ou autres fibres naturelles responsables), des vêtements naturels, des vêtements recyclés en mettant au cœur de leurs enjeux le respect de l’environnement et de l’homme. 

À ce jour, nous utilisons une multitude de termes comme mode durable, mode responsable pour exprimer une seule et même idée, alors retenez que la mode éthique est une mode responsable qui intègre la conception des vêtements durables.  🙂

Aujourd’hui de plus en plus de marques souhaitent donner du sens à la mode, pour ce faire elles revoient entièrement leur fabrication en prenant en compte les leviers d’une mode éthique. En résumé, la mode éthique c’est : des conditions de travail décentes, des matières et des procédés écologiques ainsi que de labels de confiance. Retrouvez tous nos labels ici.

Écrit par

Ecrire un commentaire